AccueilAccueil  TumblrTumblr  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -28%
Smartphone HUAWEI P30 lite Noir 128 Go
Voir le deal
265 €

Partagez
 

 This night isn't like any others [Esfir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zorah

Zorah
VIPERES DE L'OUESTMEMBRE


Messages : 107
Crédits : swan (ava) ; shinouh (sign)
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? : This night isn't like any others [Esfir] 1464799957-tumblr-inline-nr13d8pum21sccn28-500
ÂGE DU PERSONNAGE : 17 ans
TÂCHE : Assistante au Labo
BINÔME : Zola

This night isn't like any others [Esfir] Empty
MessageSujet: This night isn't like any others [Esfir]   This night isn't like any others [Esfir] EmptyMer 6 Juil 2016 - 3:16

This night isn't like any others
La nuit est belle. Particulièrement claire. Beaucoup d'étoiles sont éparpillées dans le ciel. C'est pour ça que tu es montée sur le toit de la maison. En soulevant la vieille trappe de la réserve du grenier, on peut atteindre le sommet du bar à drogues. C'est l'un des secrets de la maison. Personne ne sait à part ceux qui y ont vécus. Depuis que tu es enfant, c'est l'un de tes endroits favoris. La patronne vous avait emmené ici durant vos premières nuits parce que tu étais bien trop triste sans ta famille et que tu pleurais beaucoup à l'heure du coucher. Après ce moment, tu avais continué à pleurer mais un peu moins parce que tu détenais un secret. Et ce secret te permettait d'appartenir un peu plus à ce clan. Depuis c'était resté une habitude de venir souvent ici, juste pour flemmarder ou quand tu avais un peu le moral en berne. Tu étais allongée sur les vieilles tuiles, les bras croisés derrière ta tête, les yeux clos. Esfir était alors arrivée et, bien sûr, elle avait fait sa Esfir en étant un peu désagréable. Une remarque de rien du tout, typiquement elle, que tu n'avais pas mal prise mais à laquelle tu avais réagis par principe et habitude. « T'as de la chance. Si j'avais pas été à moitié endormie, je t'aurais poussée de ce foutu toit. » Menace en l'air. Vous vous bagarrez parfois mais tu n'as aucune envie de meurtre sur ta sœur. En plus tu crains bien qu'elle ne te réduise en charpie si vous veniez à vous battre pour du vrai. Avec ta vaine ce serait sûrement toi qui tomberait du toit en cherchant à t'en débarrasser. Tu ouvres finalement les yeux et tu bascules la tête pour la regarder dans l'obscurité. Ça tombe bien qu'elle soit là, tu as le cœur un peu lourd. « Tu crois qu'ils vont bien à la maison ? » La maison, chez les Jaguars donc. C'est un sujet dangereux parce que tu ne sais rien de l'humeur d'Esfir aujourd'hui. Parfois il ne faut pas lui parler du Sud à moins de vouloir la voir exploser. Comme si ce n'était pas déjà assez risqué, tu en rajoutes une couche. « Peut-être qu'on devrait demander à Yulia.... Elle en sait toujours plus que nous. » Ce n'est pas vraiment que tu veux aborder tous les sujets qui fâchent aujourd'hui mais tu es inquiète. Les informations dont vous disposez ne sont pas si nombreuses. Tu supposes que si quelque chose était arrivé, vous seriez au courant mais tu n'es même pas sûre. Vous vivez dans une période si compliquée depuis la rébellion.

Revenir en haut Aller en bas
Esfir

Esfir
VIPERES DE L'OUESTMEMBRE


Messages : 290
Crédits : ultraviolences (avatar) young wolf. (signature)
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? : This night isn't like any others [Esfir] Tumblr_mydby30okV1sq9grro5_250
ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-sept ans.
TÂCHE : Gardienne aux échoppes

This night isn't like any others [Esfir] Empty
MessageSujet: Re: This night isn't like any others [Esfir]   This night isn't like any others [Esfir] EmptyLun 22 Aoû 2016 - 17:02

La rébellion n'avait pas changé grand chose pour Esfir. Elle vivait toujours sa vie aussi sereinement. La boule au fond du ventre, elle l'avait toujours sentie. Depuis sa première nuit chez les vipères. Cette sensation qu'une part d'elle-même lui manquait. Les bras de son père et les mots doux de ses mères. Les menaces d'Oksanna, les leçons d'Anya et les câlins d'accident. Tout ça, ça avait creusé un petit trou dans son dedans. Un trou qu'elle colmatait par de la colère et de la violence et beaucoup de rancœur. Parce que sans ça, elle en finirait plus de pleurer. Sans ça, elle serait sûrement toute asséchée d'avoir gaspillé toutes ses larmes. Alors elle avait passé sa journée à ronchonner ouvertement. Honnêtement, ça devait faire de Louane, la vipère la plus patiente de la ville. Esfir se serait déjà étripé si elle s'était retrouvé en face d'elle-même. A la place, elle avait mis une raclée à Gloria. C'était pour s'entraîner, soi-disant. Résultat, chacune pouvait se vanter d'un teint magnifique, avec ce violet qui décorait leurs visages. La vipère avait un peu mal à la mâchoire. Rien qui ne l'empêchait de se plaindre, rien qui nécessitait une visite chez l'infirmière du clan. Esfir aurait affronté mille-et-une Gloria si ça lui évitait l'antre des sorcières.  La journée s'était achevée plus calmement et la nuit avait repris ses droits. La brune ne trouvait pas le sommeil. Au bout d'une éternité à fixer son plafond, elle descendit se chercher à manger avant de rejoindre le toit, les bras chargés de vivre plus ou moins appétissants. Elle faillit tous les renverser, surprise qu'elle était de rencontrer quelqu'un, par cette heure, à cette endroit. Cela ne pouvait être que Zorah, sa petite sœur qu'elle le veuille ou non. De ce fait, elle avait un honneur à sauver. Encore là ? Tu fais un truc de tes journées parfois ? Comploter dans le laboratoire ne comptait pas bien évidemment. Sans se faire prier, Esfir s'installa à côté de sa sœur, jambes en tailleur, fixant l'horizon. La riposte ne se fit pas attendre et Esfir la balaya d'un sifflement peu impressionné. Commence pas une bataille que tu ne sauras pas assumer, petite sœur !, se contenta-t-elle de lui répondre. Hormis leur petite bagarre, l'atmosphère était calme. Il n'y avait jamais beaucoup d'agitation une fois la nuit tombée. Même au barre à drogue. L'agitation, Zorah venait peut-être de la lancer en mettant la rébellion et le sort de la famille sur le tapis. C'était vrai qu'elle n'avait pas eu de nouvelles. De son côté, Esfir n'avait même pas essayé d'en chercher. Si quelque chose de grave était arrivée, elle l'aurait senti. Les esprits si chers à leurs mères l'auraient prévenue, ou une foutaise du genre.  

Et puis, Esfir avait encore cette illusion d'enfant, cette indécrottable idée que son père était invincible. Parce qu'il l'était. Elle ne pouvait pas voir autrement l'homme qui la soulevait au-dessus de sa tête, qui la faisait virevolter dans les airs. Cet homme qui avait toujours été là, présent, puissant. Rien n'ébranlait sa certitude, pas même le souvenir du jour où elle avait perdu une de ses dents de lait. Ce jour où il était revenu le nez en sang mais le visage fier, avec cette étincelle brûlante dans les yeux. Il s'était vanté, avait expliqué la façon dont il avait mis une raclée à l'abruti qui avait giflé sa fille si fort qu'elle en avait perdu une dent. Esfir lui demandait toujours de la lui raconter. Chaque fois, l'histoire était différente, d'autres détails, d'autres exploits. Mais toujours la même fin. Son père gagnait. Il la vengeait. Alors elle en était certaine. Il faudrait plus qu'une rébellion pour venir à bout de ce géant. Il en était de même pour ses mères. Personne ne parviendrait à leur faire du mal sans craindre le courroux des esprits. Et puis Oksana, Oksana était trop chiante. Ces crétins de rebelle ne pouvaient pas prendre le risque de la tuer, elle reviendrait les hanter et ils auraient vite fait de se jeter dans le lac. Et accident...quand elle pensait à accident, elle avait un peu mal au ventre. Accident n'était pas invulnérable et elle n'était pas là pour le protéger. Mais il y avait Anya pour ça. Alors, ça la rassurait. Parce qu'imaginer qu'Anya ait pu mourir était encore plus absurde. Anya était presque aussi invincible que leur père. Nul doute qu'à sa simple rencontre, les traîtres se seraient empressé de retourner leur veste. Personne ne prendrait le risque de se battre contre Anya, pas même les plus idiots des rebelles. Ça ne l'empêchait pas d'avoir mal au ventre mais elle se la jouait gros dure parce qu'elle était une vipère plus vraiment une féline, ça ne la regardait plus tout ça. C'était sa façon de gérer l'angoisse. Les jaguars ? Ce n'était plus son problème. Pourtant, au fond, elle était bien consciente que sa famille continuerait de vibrer en elle, peu importe son allégeance. Tous autant qu'ils étaient. Même Yulia. Mais Zorah semblait inquiète. Et en tant que grande sœur, il était de son devoir de la rassurer. Bien sûr qu'ils vont bien. Y a plus de chance que le toit s'effondre sous le poids de tes grosses fesses plutôt que quelque chose ne leur soit arrivé. Et tout aurait pu se finir là. Si Zorah doutait encore, Esfir lui aurait raconté l'histoire de sa dent de lait, et lui aurait rappelé qui était Anya. Elle lui aurait même parlé des esprits. Sauf qu'elle avait mentionné Yulia. Et Esfir grogna. Ce n'était pas qu'elle ne voulait pas en parler. Elle aurait pu passer au-delà, faire un effort pour sa sœur. Non, c'était la façon dont elle en avait parlé. Sa jalousie et sa rancœur avaient été piquée. Elle avait pris cette idée comme un aveu d’infériorité envers leur cousine. Yulia ne sait absolument rien. Elle a jamais rien su. Et puis comme si elle en avait quelque chose à faire de notre côté de la famille., répondit-elle rudement. Ils vont bien, tous. Même cette diva d'Anton, je paris. Et puis, qu'est-ce qui te fait dire qu'elle en sait plus que nous ? Aux dernières nouvelles, elle est aussi vipère que toi et moi. Et puis, elle ne sait rien, vraiment, termina-t-elle en croisant les bras sur sa poitrine. Son regard étudiant les horizons, passant d'un point lumineux à un autre, comme si elle voulait se raccrocher à ses certitudes. Yulia ne savait rien, sinon elle saurait que sa réputation de femme volage ne venait pas entièrement d'elle-même.

_________________
— Did you fall from heaven ? Because so did satan. — 
Revenir en haut Aller en bas
Zorah

Zorah
VIPERES DE L'OUESTMEMBRE


Messages : 107
Crédits : swan (ava) ; shinouh (sign)
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? : This night isn't like any others [Esfir] 1464799957-tumblr-inline-nr13d8pum21sccn28-500
ÂGE DU PERSONNAGE : 17 ans
TÂCHE : Assistante au Labo
BINÔME : Zola

This night isn't like any others [Esfir] Empty
MessageSujet: Re: This night isn't like any others [Esfir]   This night isn't like any others [Esfir] EmptyVen 2 Sep 2016 - 1:09

Qu'est-ce qu'elle croit ? C'est pas parce que tu ne bat pas le pavé comme elle toute la journée que tu n'as pas des occupations. Tu bosses comme une malade au Labo, faut bien. Pas que tu ne trouves pas ta vie satisfaisante. Mais si tu pouvais flemmarder plus, tu le ferais. Quand même ça te saoule ce qu'elle te dit alors tu répliques, à la rigolade mais d'une voix sérieuse tout comme elle l'a fait. Esfir est une peau de vache et tu le lui rends. C'est comme ça qu'elle montre son affection. Toi tu es plus expansive mais tu uses de ses méthodes parce que tu ne veux pas toujours la foutre mal à l'aise. Et puis tu tiens moyennement à te prendre un coup de poing. « Commence pas une bataille que tu ne sauras pas assumer, petite sœur ! » « Ta gueule. C'est toi la miniature. » L'éternel débat. Ce serait quand même plus simple si vos mères pouvaient vous dire laquelle est née la première mais visiblement, ça, elles savaient pas faire. S'il n'y avait pas ce détail, tu t'en ficherais bien parce que tu as deux mamans et un papa, le reste c'est du détail. Mais donc sauf ça. Ce point crucial. Qui est l'aînée ? Qui doit le respect à l'autre ? Vous ne saurez sûrement jamais. « Bien sûr qu'ils vont bien. Y a plus de chance que le toit s'effondre sous le poids de tes grosses fesses plutôt que quelque chose ne leur soit arrivé. » Choquée, tu aurais voulu lui affirmer que tes fesses n'étaient pas grosses. Avant de lui demander confirmation parce que on ne savait jamais, peut-être que tu avais grossis en effet. Seulement c'était sans compter ta connerie. Tu avais parlé de celle qu'il ne fallait pas nommer. « Yulia ne sait absolument rien. Elle a jamais rien su. Et puis comme si elle en avait quelque chose à faire de notre côté de la famille. Ils vont bien, tous. Même cette diva d'Anton, je paris. Et puis, qu'est-ce qui te fait dire qu'elle en sait plus que nous ? Aux dernières nouvelles, elle est aussi vipère que toi et moi. Et puis, elle ne sait rien, vraiment. » Tu te demandes une seconde si cette diarrhée verbale n'est pas aussi un peu là pour convaincre Esfir elle-même. Seulement tu n'oserais pas le dire. Ce serait comme lui avouer que tu sais des choses sur Yulia. Des choses qu'elle ne sait pas parce qu'elle reste bornée dans ses idées depuis que vous êtes chez les Vipères. Du coup tu laisses tomber le sujet. Tu dérives pour éviter la colère de ta jumelle. « T'as pas peur que Anton se soit fait descendre parce qu'il n'arrivait pas à choisir quelle chemise porter pendant l'attaque ? » Tu rigoles un peu mais il y a un doute. Bien sûr que non Anton ne serait pas mort aussi bêtement. Mais on ne savait jamais. Ça avait été sanglant d'après ce qui se disait. De nouveau, tu as peur. Tu remues un peu, les doigts glissant sur les tuiles pour dessiner des motifs aléatoires. Tu regardes ta main qui bouge parce que tu crains de la fixer elle. « Tu veux pas aller voir Paps bientôt ? Juste comme ça. Puis les biscuits de M'man me manquent. »

_________________

DON'T MESS WITH MY GANG

Revenir en haut Aller en bas
Esfir

Esfir
VIPERES DE L'OUESTMEMBRE


Messages : 290
Crédits : ultraviolences (avatar) young wolf. (signature)
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? : This night isn't like any others [Esfir] Tumblr_mydby30okV1sq9grro5_250
ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-sept ans.
TÂCHE : Gardienne aux échoppes

This night isn't like any others [Esfir] Empty
MessageSujet: Re: This night isn't like any others [Esfir]   This night isn't like any others [Esfir] EmptyMar 27 Sep 2016 - 15:23

S'il y avait bien un sujet qui portait à débat au sein de la famille...enfin entre les deux plus jeunes membres de la famille. Un sujet qui semait la discorde, qui pouvait mettre le feu aux poudres...Laquelle des deux était l'aînée ? Esfir se targuait d'être la plus âgée, d'être née la première. Il fut un temps où elle usait de l'argument physique pour le prouver. Ce temps lointain et très bref où elle était plus grande en taille que Zorah. Depuis, elle avait été dépassée et la vipère l'avait vraiment pris comme un coup dur. La réplique de sa sœur était donc basse, selon elle. Pas qu'elle n'y était pas habituée mais être ramenée à sa petite taille ne lui plaisait jamais vraiment. Elle gonfla les jours de frustration et envoya son poing dans l'épaule de sa jumelle. Ferme-la, respecte ton aînée, grosse vache ! On ne dirait pas comme ça, mais Esfir tenait à Zorah comme à la prunelle de ses yeux. Elle avait juste une façon étrange de le montrer, voilà tout. Parce que Zorah la connaissait par cœur. Elle savait qu'Esfir rechignait à parler de Yulia. Elle le comprenait et elle avait donc saisi la perche en déviant le sujet. Pourtant la brune continuait à y réfléchir. Même si elle avait du mal à l'admettre, Yulia n'avait jamais cessé d'être une jaguar. Jamais vraiment, il y avait toujours eu ce fond de félin féroce qu'elle avait gardé. Dans le cas contraire, elle ne serait jamais revenue si souvent pour leur rendre visite après son départ. Alors peut-être qu'elle avait des nouvelles qu'Esfir n'avait pas. Ce n'était pas pour lui plaire et elle sentit le goût amer dans sa bouche. Amertume qu'elle chassa d'un rire sincère en entendant la théorie de Zorah. L'idée était tragique sur le fond mais la forme était drôle. La vipère n'avait pas de mal à imaginer son cousin se faire abattre comme un bleu, entre deux choix de chemises. Tout comme elle n'avait de mal non plus à l'imaginer critiquer la tenue des traîtres en plein combat. J'ai plus peur qu'il leur ait proposé ses conseils vestimentaires si tu veux mon avis. Je suis sûre qu'il va se plaindre de ton teint en te voyant débarquer comme un fantôme. Tu t'inquiètes trop. Esfir devinait l'inquiétude de sa sœur. Elle était peut-être brute de décoffrage mais elle n'était ni insensible, ni aveugle. La rébellion l'avait secouée et il y avait de quoi, même si Esfir peinait à l'admettre. Ouvrant brutalement un sachet de fruits secs, elle présenta pile sous le nez de Zorah. Tiens, mange. Je veux pas que nos mamans me disent que je fais pas assez attention à toi, lui dit-elle énergiquement avant de reprendre. On ira le plus tôt possible. Je suppose qu'en ce moment, ça risque d'être dur, ils ont sûrement du fermer les frontières. Esfir ne savait pas, elle ne s'était pas posé la question avant. Et puis faire tout le chemin pour se voir refuser l'accès, elle préférait éviter. Pourtant ce n'était pas une promesse en l'air pour le coup. Elle voulait voir sa famille en chair et en os. Autant pour soulager l'esprit de sa jumelle que pour soulager le sien. Je doute qu'on puisse tenter une entrée furtive en soudoyant une sentinelle, ajouta-t-elle. A part si on demande à Yulia, avec sa réputation, ça passera peut-être. Et Esfir ne parlait absolument pas de sa bonne réputation, non. Elle parlait de l'autre, celle qu'elle s'était évertuée à construire. Tu veux qu'on essaye maintenant ?, lui demanda-t-elle à moitié sérieuse.

_________________
— Did you fall from heaven ? Because so did satan. — 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



This night isn't like any others [Esfir] Empty
MessageSujet: Re: This night isn't like any others [Esfir]   This night isn't like any others [Esfir] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

This night isn't like any others [Esfir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au-delà du réel :: C4 - CORBEILLE :: CORBEILLE :: RP-