AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Test RP de Stiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

LIBREINTOUCHABLE


Messages : 104
Crédits : nono
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 39 ans
TÂCHE : Leader

MessageSujet: Test RP de Stiles   Jeu 24 Juil 2014 - 1:59

Mise en contexte

Cette nuit commence comme une autre et Stiles occupe la lourde charge de guetteur ce soir. Avec un petit groupe de Libres, il a dépassé la forêt pour jeter un œil sur la route de traverse séparant les frontières des Dragons et des Aigles. Même s'ils prennent leur travail au sérieux, l'ambiance est bonne enfant jusqu'à ce que quelqu'un repère la fumée s'élevant au loin et les rougeoiements étranges vers le sud. Il se passait quelque chose ! Peu de temps après, des silhouettes s'éloignèrent dans l'ombre des fortifications du Nord et se dirigèrent vers ce qui paraissait être un incendie. Encore plus étrange. Que faire ? Aller prévenir Virgo ou suivre cet étonnant groupe pour en apprendre plus ?

(N'hésite pas à te servir des événements se passant durant la rébellion pour étoffer ton test. M'enfin, tu connais la maison de toute façon u_u)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

LIBREINTOUCHABLE


Messages : 244
Crédits : Ayshi (avatar) - Lexis (Signature)
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
TÂCHE : Eclaireur
HUMEUR : Mitigée.

MessageSujet: Re: Test RP de Stiles   Jeu 24 Juil 2014 - 4:36

Stiles n’a jamais été très fan des surveillances de nuit, mais il s’acquitte toujours de cette tâche sans broncher, ne voulant pas décevoir Virgo. Aujourd’hui n’échappe pas à la règle, et c’est avec une assez bonne humeur même que ses trois compagnons et lui arpentent la frontière entre le Nord et l’Est.

Alors qu’ils s’apprêtent à retourner vers le campement après s’être assurer que rien ne cloche dans les environs, Thomas fait sursauter ses congénères en laissant échapper une exclamation de surprise. Suivant son regard, le petit groupe reste figé un instant devant le spectacle qui s’offre à eux. Au loin, côté Sud, le ciel nocturne est tinté de rouge alors que les étoiles disparaissent sous un épais nuage noir. Stiles fronce les sourcilles, se demandant ce qu’il peut bien se passer. Un incendie ? Si tel est le cas, il ne doit pas s’agir d’un petit feu pour qu’ils l’aperçoivent jusqu’au Nord.

Les trois amis du jeune homme décident de rebrousser chemin pour aller prévenir Virgo, mais le brun les convainc de s’approcher un peu plus afin de déterminer plus précisément le lieu du désastre. L’inquiétude se lit dans ses yeux, mais la nuit la dissimule au trois autres. Et c’est donc avec prudence que le petit groupe s’avance le long des fortifications, ne pouvant détacher les yeux du tableau en rouge et noir qui leur faisait face.

En approchant d’un poste de garde, le quatuor manque de se faire surprendre par un groupe de Dragons à l’air pressés. Curieux, Stiles se lance aussitôt à leur suite, rapidement suivis par les trois autres qui ne peuvent se résigner à le laisser partir seul. Virgo devra attendre… Pour l’instant, Stiles n’a qu’une idée en tête : en apprendre plus sur la situation afin de pouvoir rapporter des information à son chef et, s’il ne l’admettra jamais, il tiens également à s’assurer que la situation n’est pas trop grave...

Le rythme des Dragons est soutenu, et les quatre Libres se font peu à peu distancer. Heureusement, ils arrivent à tenir le coup jusqu’au territoire Sud. Enfin heureusement, vu dans quoi ils arrivent, on ne peux pas dire qu’ils aient eu de la chance… En effet, à peine eurent-ils atteint la frontière que la fumée les encercla, et  ils perdirent définitivement de vue le groupe qu’ils poursuivaient.


- Stiles, t’es vraiment… qu’un con ! Dans quoi… est-ce que tu nous à… fourré bon sang ?!

« Ta gueule Troy,… si t’es pas content t’as qu’à… rentrer. »

La fumée lui pique les yeux et lui irrite la gorge, mais ce n’est pas ça qui va l’empêcher de continuer. Prenant soin de ne pas perdre ses amis de vue, le jeune homme cherche une échappatoire à ce fumoir. Il marche au hasard jusqu’à rejoindre une petite rue plus dégagée, guidant ses compagnons entre deux toux.

Alors que le petit groupe reprend son souffle, profitant d’un air plus frais, il est prit d’assaut par quatre inconnus. Stiles réagis aussitôt, attrapant la batte dans son dos pour l’envoyer sur l’un des assaillants, et plus précisément dans sa figure. Thomas par contre se fait surprendre par une lame qui lui est fatale. De rage, et supposant que les deux autres se débrouilleraient bien sans lui, le brun se lance à la poursuite de l’assassin, qui à filé aussi vite qu’il est arrivé. Commence alors une course poursuite dans les ruines du Sud.
Si cela fait longtemps qu’il n’y a plus mit les pieds, il enchaîne les rues comme s’il ne les avaient jamais quittées. L’inconnu cherche à le perdre, mais il le talonne de trop près et connait surement mieux les rues que cet homme qui fuit au hasard. A un moment, le brun bifurque soudainement sur la droite. Traversant la rue à vive allure, il va se retrouve face à l’homme qui s’arrête net, sa route barrée sans qu’il ne s’y attende. Un sourire mauvais aux lèvres, Stiles fait tourner sa batte entre ses mains. L’inconnu ne bouge plus mais ne semble pas effrayé pour autant. Il est essoufflé, mais il tiens sa lame avec fermeté. Les deux hommes se toisent un moment, et le brun laisse échapper quelques mots sur un ton qui n’annonce rien de bon.


« T’es dans mon chemin. Tu ne m’en voudra pas de dégager la route n’est-ce pas ? Etant donné ce que tu as fait à mon ami, je vais supposer que non. »

A ces mots, le jeune homme bondit sur son adversaire sans lui laisser le temps de répondre. L’homme se met aussitôt en mouvement, évitant le coup de batte pour lui asséné un coup dans le ventre. Stiles dévie la lame de justesse et en profite pour frapper du manche dans les côtes. L’inconnu se plie en deux douleur. Le Libre prend alors un peu de distance et frappe la tête du bas vers le haut de façon à envoyer valser l’homme en arrière, le nez en sang et les larmes aux yeux. Sans lui laisser le temps de reprendre, Stiles frappe de nouveau, ponctuant chacun de ses coups de paroles crachées entre ses dents.

« Celui-là c’était pour Thomas ! » (Coup dans le ventre). « Et celui-là pour tous ceux à qui à du faire le même coup foireux, enfoiré ! » (Coup dans les jambes pour le mettre à terre). « Ca s’est pour m’avoir fait courir. » (Coup de manche sur le front). « Et ça c’est parce que tu ne mérite pas de vivre… » (Un coup rapide et puissant en plein visage).

Le combat n’a pas duré longtemps et Stiles, le souffle court, reste un instant debout à côté du corps ensanglanté qui gît à ses pieds. Il n’est pas de nature violente, loin de là, et il n’a jamais eu d’affinité particulière avec les combats, mais la perte soudaine de son compagnon et ami, par sa faute qui plus est, a déclenché une haine sourde en lui qui ne s’est calmée qu’une fois l’assassin achevé par ses soins. Ses mains tremblent alors qu’il fixe avec effroi le corps ainsi que sa batte rouge de sang. Un haut le cœur remonte dans sa gorge, mais il n’a pas le temps de s’attarder sur ses états d’âme, son regard étant attiré par un mouvement dans les hauteurs des bâtiments. Son premier réflexe est de courir en sans inverse, mais il stop aussitôt son ébauche de mouvement pour se diriger vers la silhouette aperçue. Alors qu’il chercher un endroit où monter, des voix dévient son attention. Il s’approche doucement et le plus silencieusement possible, essayant de calmer sa respiration hachée et les tremblements qui le secouent encore. A l’ombre d’un pan de mur, il tend l’oreille afin de collecter un maximum d’informations. Mais malheureusement pour lui, c’est un combat qui s’engage, et non pas une discussion. Le jeune homme assiste à la scène avec attention,  essayant de reconnaître les combattant ou l’un des membres qui les entourent, en vain.

De peur de se faire repérer, Stiles se décide à quitter les lieux pour essayer de retrouver ses compagnons, espérant qu’ils n’aient rien. C’est alors qu’un coup de feu retentit, le stoppant net dans son élan. Celui-ci est rapidement suivis par d’autres, et le brun reste coller au mur en attendant que le calme revienne, ce qui ne tarde pas. Il s’en était fallut de peu pour qu’on le repaire ou qu’il se fasse tirer comme un lapin. Le cœur battant à cent à l’heure, il ne bouge pas, attendant de réguler un peu sa respiration. Les voix se font à nouveau entendre, pressées, et le Libre se force à écouter malgré son pouls qui bat à ses tempes. Chad… ses gens venaient-il de tuer le second des Dragons ? Et leur chef ? Appuyant la tête contre le mur froid et fermant les yeux, le jeune homme s’efforce de remettre ses idées en place et d’enregistrer les informations. Le silence revient entre temps, et sans prendre la peine de vérifier si le groupe a disparu, Stiles s’élance vers le lieu où il a abandonner ses amis. Il le retrouve plus difficilement, son esprit étant embrumé par ce qu’il vient de vivre et d’apprendre. Mais il fini par y arriver, et se retrouve seul. Le corps de Thomas à disparu également. Troy et Paul ont du l’emmener. Sans plus de réflexion, le jeune homme se remet en route. Il se doit de rapporter les information à Virgo. Il inquiétera du reste après…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Test RP de Stiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouveau test de répartition
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Etes-vous attentifs aux autres ??? Petit test...
» Les répliques cultes du cinéma... Test...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au-delà du réel :: HORS JEU :: Corbeille :: RP clos/abandonnés :: RP "officiels"-