AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Event 1.2 | Dégâts collatéraux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

JAGUARS DU SUDCHEF


Messages : 3783
Crédits : herjuliwiii ; shinouh
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans
TÂCHE : Tout et rien.

MessageSujet: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Ven 6 Déc 2013 - 1:17



    Résumé des événements
La rébellion chez les Jaguars a créer un déséquilibre dans Paris et certains l'ont bien compris. Des personnes impliquées chez les rebelles ont d'ailleurs décidés d'abandonner l'attaque pour aller se servir dans les réserves des clans, rejoint par les Libres flairant le coup juteux. Mais il est stupide de croire que les clans se laisseront ainsi voler...


    Liste des joueurs


> Raym
> Rian
> Basile
> Adrian

_________________

BE A WARRIOR FOR LOVE

You will learn a lot about yourself if you stretch in the direction of goodness, of bigness, of kindness, of forgiveness, of emotional bravery.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

VIPERES DE L'OUESTARMURIERE


Messages : 1413
Crédits : tag ; grumpy sid
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
TÂCHE : Armurière
BINÔME : Sasha

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Ven 6 Déc 2013 - 21:28

Si le sommeil était vital, Raym n'avait jamais été à l'aise et détendue lorsqu'elle se reposait. Cette période où la vigilance chutait en flèche était la pire des choses et, comme beaucoup ici, elle ne dormait que d'un oeil. Lorsque des bruits étranges furent audibles à l'extérieur, elle se redressa donc d'un bond, les doigts déjà serrés autour de sa dague. Avec prudence, elle se glissa hors du bâtiment où on lui avait dit de dormir et constata qu'il y avait une animation particulière dans le camp des Vipères. Des Membres marchaient vers le QG, toutes aussi perdues qu'elle. Sans réfléchir, elle décida de les suivre, mais elle fit rapidement demi-tour. S'il se passait vraiment un truc grave, il valait mieux qu'elle soit prête. Elle retourna donc vers son logement et s'équipa. Elle n'avait jamais eu grand chose et n'avait pas eu besoin de plus depuis son arrivée à Paris. Elle accrocha sa ceinture autour de sa taille pour pouvoir y glisser la lame qu'elle avait encore à la main, passa son bouclier en bandoulière et termina par enrouler autour de son cou le long foulard élimé qu'elle baladait partout avec elle depuis l'adolescence. Elle se remit ensuite en route, pressant le pas pour ne rien manquer. Elle espérait bien qu'il y aurait de l'action, elle n'avait pas encore eu l'occasion de se battre depuis qu'elle appartenait à l'Ouest.

En arrivant à proximité du quartier général, elle se retrouva au milieu de quelques Vipères qui écoutaient les directives de deux autres Membres. Dalia et Julia si elle se souvenait bien, elle avait encore un peu de mal avec les noms. Il y avait du grabuge chez les Jaguars du Sud et cela s'étendait vers la zone industrielle. Un groupe devait donc aller se charger d'arrêter la vague pour éviter le pillage. Esquissant un sourire carnassier, elle décida de se joindre à l'équipe en partance, ravie de pouvoir enfin défendre ses nouvelles couleurs.

_________________
❝ who are you ? ❞

So you're feeling tied up to a sense of control and make decisions that you think are your own. You are a stranger here, why have you come? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you. Now you're moving on and you say you're alone, suspicious that this string is moving your bones. We are the fire, we see how they run, lift me higher, let me look at the sun and once I hear them clearly, say. Who are you really ? And where are you going ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

COYOTESLIBRE


Messages : 2608
Crédits : tumblr (avatar), young wolf (signature) tumblr (gifs)
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : dix-neuf ans.
TÂCHE : Aucune

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Sam 7 Déc 2013 - 23:47

Si on lui avait dit un jour qu'elle échapperait à un destin funeste grâce à un membre, elle aurait ri à en perdre haleine. Pourtant, alors qu'elle attendait l'heure de sa mort, retenue dans les cachots du territoire, quelqu'un se démenait pour la maintenir en vie. Car après tout, elle aurait pu mourir avant même que les Aigles se décident à lui ôter la vie. La seule satisfaction qu'elle aurait retiré de ce court séjour...salir de son sang le membre qui l'avait portée tel un vulgaire sac à pomme de terre. Et puis, elle avait cru comprendre avoir été insupportable durant tout le trajet. Elle se souvenait avoir crier longtemps dans sa cellule, débitant des âneries, chantant à tue-tête. Imbuvable jusqu'au bout. Et puis la faim l'avait rattrapée et elle s'était tue, préférant économiser son énergie pour le bouquet final. Personne ne semblait se préoccuper de son sort. Elle aurait du périr, affamée dans ces cachots mais c'était sans compter sur un jeune homme. Elle avait d'abord cru que Kim s'était souvenu d'elle mais voyant tous les efforts que le membre faisait pour ne pas se faire prendre, elle comprit que leur chef n'avait rien à voir là-dedans. C'était d'autant plus curieux...pourquoi la nourrir et penser ses plaies ? Se gardant bien de lui poser des questions, elle accepta son aide sans rechigner...ou presque. Elle restait Rian, après tout.

Déboussolée, la Libre avait perdu le fil des jours. Ses blessures avaient eu le temps de se cicatriser pour la plupart. La chute avait été rude et elle avait toujours du mal à bouger son bras sans être entravée par la douleur. Ah ! Si elle était revancharde, elle ferait bouffer ses fléchettes à son propriétaire. Mais elle ne ferait rien. D'abord se sortir de là, laisser le karma s'occuper de lui rendre la pareille. Et puis, sans trop comprendre, le membre était revenu. Elle comprit en voyant ses mains vides qu'il n'était pas là pour lui apporter à manger. Il la libérait ? Sans se faire prier, elle le suivit dans le dédale de couloirs qui la mènerait à la sortie. Il savait où il mettait les pieds, pas elle. Retrouver la lumière du jour fut un choc. Elle s'était tellement préparée au pire...Putain de clarté ! Néanmoins, un sourire étira ses lèvres alors qu'ils filaient dans les rues. Elle imaginait déjà la tête des Aigles quand ils comprendraient qu'elle s'était échappée et elle redoubla d'effort pour quitter le territoire, taisant la douleur. Quand les frontières furent dépassées, le membre lui tendit un sac contenant une dernière portion de ration. Après un silence gênant (pensait-il qu'elle allait le remercier ?)...il lui donna une tape sur l'épaule avant de faire marche-arrière. Crétin, c'était la mauvaise épaule.  Ni d'une ni deux, elle fonça entre les ruines, ne s'arrêtant qu'après avoir mis le plus de distance entre elle et ce foutu territoire.

Et alors qu'elle prenait une pause afin de laisser reposer sa cheville, elle fut dérangée par les échos d'une conversation étrange. Dans cette cohue, elle reconnut une voix. Foutu destin ! Priant pour qu'ils ne la remarquent pas, elle se dépêcha d'engloutir sa dernière part de ration. Hors de question de partager. Oh si seulement elle avait su, elle serait morte sur place.

Faites comme si vous ne m'aviez pas vue !, lança-t-elle en voyant le brun à la mèche ouvrir la bouche. 

Malheureusement, elle n'y échapperait pas. Et le supplice dura toute la matinée. Tous pensaient pouvoir la tenir en haleine, une histoire de plan secret dont elle se fichait. Elle ne connaissait que l'un de ces Libres...le plus idiots. Dave. Et il y avait des règles à se fixer quand on avait à faire à lui. Règle n°1, ignorer tout ce qu'il raconte. Règle n°2, ne jamais le laisser nous toucher, on ne savait pas où il laissait traîner ses mains. Seul Klaus semblait se démarquer du groupe. Il était bien plus intelligent...Rian n'eut pas de mal à comprendre qu'il se servait de la stupidité de ses pairs pour tirer son épingle du jeu. Aussi, Rian consentit-elle à accompagner le groupe dans ce plan si génial. La nuit tombée, ils se dirigèrent tous vers la zone industrielle. Rian se ménagea, encore loin d'être au plus fort de sa forme. Elle resta cachée avec Klaus tandis que Dave entraînait ses "amis" vers un groupe plus conséquent.

OUAIS, OUAIS ! LIBERTÉ, LIBERTÉ ! ON VA DEVENIR RICHES ! , hurlait-il sans penser une seconde que les clans ne se laisseraient pas faire si facilement. Nan mais quel crétin !, pesta-t-elle alors qu'elle surveillait prudemment les alentours. Elle venait d'échapper à la mort, ce n'était pas pour la retrouver de sitôt. 

_________________


It must be madness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

AIGLES DE L'EST ㄨ ESPION


Messages : 1048
Crédits : shiya ; grumpy sid
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans
TÂCHE : Sentinelle

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Mer 11 Déc 2013 - 21:02


Tch.

Avec dédain, Basile shoota dans une pierre qui fit quelques bonds en raclant le sol avant d'aller s'enfoncer dans la terre. Après la faim, la soif et la surcharge de travail, les gradés n'avaient rien trouvés de mieux que de lui assigner une nouvelle tâche. Il s'était fait à son boulot de Sentinelle, il pouvait même dire que cela lui plaisait, alors se retrouver à la surveillance des champs, c'était un coup supplémentaire à son moral. Calant la carabine contre son épaule, il se remit à avancer en guettant les environs. Le pire, c'est qu'il n'arrivait même pas à faire mal son travail. Il ne pouvait pas s'empêcher de surveiller, plaçant dans cette nouvelle tâche le même soin que lorsque je surveillais les frontières du clan. D'un autre côté, la surveillance des cultures étaient capitales, autant pour les Aigles que pour les trois autres.

C'est quoi ce bordel ?!

Alors qu'il se tournait vers le sud, il constata soudainement une vive source de lumière. Est-ce que c'était un truc qui flambait ? On aurait bien dit des flammes en effet. Un peu choqué, il resserra le poing autour de la crosse de son arme. Quelque chose lui disait qu'un sale truc était en marche...

_________________
« I'm good, but not an angel. I do sin, but I'm not the devil. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

VIPERES DE L'OUESTARMURIERE


Messages : 1413
Crédits : tag ; grumpy sid
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
TÂCHE : Armurière
BINÔME : Sasha

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Ven 3 Jan 2014 - 2:03

Le sourire de Raym s'était ancré de façon presque permanente sur ses lèvres. Son bouclier passé en bandoulière dans son dos, elle courrait au côté d'une jeune rousse qui avait décidé de faire route avec elle. Loin devant elles, deux filles progressaient en tant qu'éclaireuses. Elles les connaissaient de tête, mais quand à donner leurs noms... Décidément, elle avait vraiment des difficultés avec la vie en groupe et les petites choses qui la rendaient plus faciles. Du coin de l’œil, elle avisa sa partenaire et se demanda si elle lui avait déjà dit son prénom. Un peu mal à l'aise, elle décida de lui poser la question, prenant le risque de la vexer.

Comment tu t'appelles ?

La rousse parut surprise d'entendre le son de sa voix, mais elle se reprit vite et murmura son prénom en rougissant. Tiens, une timide, ce n'était peut-être pas une mauvaise chose en réalité. Vu que Raym était peu sociable et assez taciturne, au moins son interlocutrice n'irait pas l'ennuyer en blablatant comme certaines autres Vipères.

Cerise.
Moi c'est Raym.

Maintenant que les présentations avaient été faites, le silence revient naturellement. Quelques minutes plus tard, elles arrivèrent au côté des deux autres Membres qui s'étaient arrêtées derrière un bâtiment. L'une d'elles leur désigna un petit groupe d'individus inconnus au bataillon. Au vu de leur agitation, ce n'était pas des Soumis. Des Libres probablement. Il fut décidé qu'elles allaient aller voir directement avec eux, lançant l'attaque directement s'ils se montraient trop menaçants. Hochant mollement la tête, la jeune femme suivit le mouvement comme le bon toutou qu'elle était. Cerise la suivit elle aussi, laissant la direction à l'une des Membres qui s'avança en roulant des mécaniques.

Hé vous ! Qu'est-ce vous foutez ici ?!

Voilà qui était diplomatique...

_________________
❝ who are you ? ❞

So you're feeling tied up to a sense of control and make decisions that you think are your own. You are a stranger here, why have you come? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you. Now you're moving on and you say you're alone, suspicious that this string is moving your bones. We are the fire, we see how they run, lift me higher, let me look at the sun and once I hear them clearly, say. Who are you really ? And where are you going ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

COYOTESLIBRE


Messages : 2608
Crédits : tumblr (avatar), young wolf (signature) tumblr (gifs)
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : dix-neuf ans.
TÂCHE : Aucune

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Sam 1 Fév 2014 - 18:09

Il lui arrivait souvent, pour ne pas dire tous les jours qu'elle passait sur cette Terre, de se demander si elle avait été la seule Libre à avoir été dotée du minimum d'intelligence requis pour survivre dans ce nouveau monde. Elle pensait s'habituer au comportement parfois inconscient voire totalement suicidaire de ses semblables mais elle finissait toujours pas pester ouvertement contre ces idiots. Parce qu'en attirant l'attention des clans, c'étaient tous les Libres qu'ils mettaient en danger à cause de leurs bêtises. Certes, elle savait, qu'elle aussi, se comportait comme une bombe humaine la plupart du temps mais la différence était là. Rian ne le faisait pas exprès. Toute sa vie, elle avait évité les confrontations directes, ou tout du moins depuis qu'elle avait compris qu'il était plus facile de s'en tirer en laissant les autres se salir les mains. Rian ne se battait pas, rarement. Elle préférait de loin la fuite à des combats qui pouvaient s'éterniser ou pire la blesser. Sa vitesse, sa discrétion. Ses points forts, voilà sur quoi elle se reposait. Parce qu'il était mal aisé de deviner tout ce qu'une Libre comme elle savait faire. Alors aujourd'hui, encore une fois, elle laissait les autres prendre les risques. Ils se feraient attraper voire tuer mais elle pourrait tirer profit de l'affrontement comme elle l'avait toujours fait. Dissimulée dans le noir de la nuit, prête à filer malgré ses blessures toujours en voie de guérison, elle patientait aux côtés du seul garçon dans lequel elle trouvait un minimum d'intelligence et cette flamme de malice qui brillait au fond de ses prunelles. Il s'appelait Klaus. Et il avait beau être rusé, elle ne lui accordait pas sa confiance. Parce qu'il était comme elle. Il attendait aussi, que les autres se jettent dans la gueule du loup. Parce qu'il jaugeait aussi de ses capacités et qu'il n'hésiterait pas à lui planter un couteau dans le dos s'il le fallait. Mais elle ne lui en voulait pas. Il fallait être égoïste pour survivre. Alors plutôt que de se toiser avec mépris, ils se sourirent, un sourire en coin dont eux seuls pouvaient saisir le sens.

Belle nuit, pas vrai ?, lui demanda-t-il feignant la décontraction alors qu'elle le savait à l’affût du moindre signal de replis. Bien belle nuit pour mourir, ouais., lui répondit-elle en entrant dans son jeu. Klaus, continua-t-il mais elle savait là où il voulait en venir alors il n'eut qu'une boutade et un sourire en guise de réponse. On m'appelle Saruman.

Il ricana mais bien vite tous deux se concentrèrent à nouveau sur le petit groupe qui faisait du grabuge devant eux. La foule de Libre n'allait qu'en augmentant et ils ne tarderaient pas à lancer l'assaut contre l’entrepôt dans lequel s'entassaient les réserves des clans. L'agitation qu'ils avaient créé n'avait pas tardé à être remarqué et un groupe de femme, que Rian devina être des Vipères, vinrent à leur rencontre les questionnant avec virulence. Rian sentit tous ses muscles réagirent sous sa peau, l'adrénaline montant petit à petit, c'étaient les vieilles habitudes qui revenaient. Bientôt, l'endroit ne serait plus qu'un champ de bataille et elle devrait agir à son tour.

Se sentant invincible Dave toisa le groupe de femme comme s'il avait eu un jour une chance face à elles...Rian se demandait s'il s'agissait de courage ou de stupidité...mais la façon avec laquelle il répondit aux Vipères lui confirma qu'il s'agissait de pure stupidité.

On ne vous fera pas de mal si vous ne vous mettez pas au travers de notre chemin, dit-il grand seigneur en remettant sa mèche en place d'un coup de tête qu'il pensait sensuel. C'est quand qu'on se bat ?, hurla quant à lui, un certain Harvey tandis qu'un autre, du nom d'Ethan, renchérissait d'une voix morne. Ouais, ma peau ne supporte pas le soleil.

Mais le premier coup ne vint pas d'eux, une vague de nouveaux arrivants s'abattit dans la zone et au son de cris en tout genre, ils fondirent sur l'entrepôt. La bataille allait commencer. C'était le chaos et Rian attendait encore et toujours le meilleur moment pour agir.

_________________


It must be madness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

AIGLES DE L'EST ㄨ ESPION


Messages : 1048
Crédits : shiya ; grumpy sid
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans
TÂCHE : Sentinelle

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Ven 21 Fév 2014 - 22:32

Après les flammes, un autre détail confirma à Basile que quelque chose clochait. Un petit groupe de femmes était arrivé sur la zone et au vu de leurs dégaines, il supposa qu'ils s'agissaient de Vipères. Il était difficile de dire ce qu'elles fichaient là exactement, mais leur attitude était anormale. En dissimulant un maximum sa présence, il décida de les suivre et tomba alors sur un curieux spectacle. Les demoiselles semblaient guetter un autre groupe - nettement plus volumineux - de... Des Libres ? Fronçant les sourcils, le blond hésita sur la marche à suivre. Il était rare que les Libres se rassemblent de cette façon, surtout à proximité des entrepôts. A moins que... Il n'eut pas l'occasion de réfléchir plus longtemps, l'une des Vipères s'avançant vers le groupe alors que les autres restaient en arrière. Sérieusement ? Il fut interloqué en voyant son comportement, numériquement parlant, le petit groupe n'était pas vraiment en mesure de damer le pion des autres alors il était stupide d'aller leur demander des comptes. Bien sûr, ce qui devait arriver, arriva et une véritable vague fondit sur la zone industrielle. Il n'y avait plus de doute à avoir, l'équilibre précaire de la ville était rompu et le combat était la seule possibilité. Portant deux doigts à sa bouche, Basile siffla pour appeler les autres Aigles présents dans les environs, puis arma son fusil. Il tira deux cartouches, touchant ses cibles, puis tout en rechargeant, héla les Vipères qui se trouvaient non loin.

Abattez-en en priorité à distance, une fois qu'ils nous tomberont dessus, on ne pourra plus gérer le flot et ils en profiteront pour piller nos réserves.

Il eut le temps de frapper un nouveau Libre en pleine poitrine lorsque trois Membres débarquèrent à ses côtés. Les regards qu'ils jetèrent aux Vipères furent assez équivoques, mais il redirigea immédiatement le tir.

On coopère, cette fois ce ne sont pas elles les ennemies.

Il grogna en constatant que la balle qu'il venait de tirer s'était perdue en route. Il y en avait beaucoup trop et le corps à corps ne tarderait pas à s'imposer.

_________________
« I'm good, but not an angel. I do sin, but I'm not the devil. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

VIPERES DE L'OUESTARMURIERE


Messages : 1413
Crédits : tag ; grumpy sid
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
TÂCHE : Armurière
BINÔME : Sasha

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Ven 21 Fév 2014 - 23:00

Dans un éclair de lucidité, Raym se souvint du nom de la fille qui s'était décidée leader du groupe. Elle s'appelait Ambre et approchait doucement de la vingtaine au vu de sa physionomie. Ambre s'était donc directement adressée au groupe et avait vite eu droit à une réponse qui la poussa à rire, aussi amusée que méprisante. Malgré son handicap certain niveau émotion, un sourire moqueur grimpa sur les lèvres de Raym. Déjà qu'elle trouvait les hommes idiots, celui-là ne l'aiderait sûrement pas à changer d'avis sur la question. A la façon dont elle bougea, ses doigts saisissant habilement le pistolet qu'elle avait à la ceinture, la solitaire supposa que la plaisanterie avait assez durée pour sa camarade, mais elle n'eut pas le temps de terminer son geste. Avec surprise, elles virent fondre sur elles bien plus de Libres qu'elles ne l'avaient imaginer. Le pire, c'était qu'il n'y avait pas beaucoup d'abri pour se mettre à couvert dans les environs, la zone était particulièrement dégagée pour faciliter le travail des surveillants. Tendant son poing armé, Ambre assura sa visée de sa seconde main et tira plusieurs coups vers les ennemis.

Lorsqu'une voix masculine se fit entendre à proximité, les filles tournèrent rapidement la tête, constatant la présence d'un Aigle. Cette information fut mal digérée, mais le pire c'était qu'il osait leur donner des ordres.

Comme si on allait obéir à un putain d'pigeon !

Mais dans les faits, il n'avait pas tort et elles le savaient.

Peut-être qu'il faudrait l'écouter...
Tiens, tu as une langue toi. Si c'était pour dire un truc pareil, tu aurais mieux fait de la fermer. Malgré le venin craché, elle soupira et hocha brièvement la tête. Je ne pense pas que Annabella appréciera, mais bon. Faites ce qu'il dit.

Maladroite, Cerise récupéra un projectile dans son sac de munitions et visa un ennemi proche à la tête avec son lance-pierre. Ambre continuait de tirer alors que sa coéquipière inconnue au bataillon se repliait au côté de Raym. Elles n'avaient toutes les deux que des lames et foncer dans le tas avec les tirs dans le dos n'étaient pas des plus malins. Finalement, elles décidèrent de rejoindre les Aigles pour obtenir un appui et elles attaquèrent par le flanc. Bouclier dans une main, dague dans l'autre, la jeune femme balança quelques coups dans le tas pour se frayer un passage dans cette masse mouvante de corps.

_________________
❝ who are you ? ❞

So you're feeling tied up to a sense of control and make decisions that you think are your own. You are a stranger here, why have you come? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you. Now you're moving on and you say you're alone, suspicious that this string is moving your bones. We are the fire, we see how they run, lift me higher, let me look at the sun and once I hear them clearly, say. Who are you really ? And where are you going ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

AIGLES DE L'EST ㄨ ESPION


Messages : 1048
Crédits : shiya ; grumpy sid
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans
TÂCHE : Sentinelle

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Lun 21 Avr 2014 - 19:22

Basile n'avait jamais rien eu contre les Vipères, mais ce n'était pas le cas de tout le monde. La réciproque était bien sûr valable, des Vipères n'ayant rien contre les Aigles existaient, mais celles qui ne pouvaient pas saquer ceux qu'elles appelaient les pigeons avaient souvent la langue mieux pendue. Et bien sûr, il ne loupa pas le coup de grogne de la fille et haussa les yeux au ciel par exaspération. Super, il avait fallut qu'il tombe sur une emmerdeuse. Seulement, l'emmerdeuse en question avait visiblement un peu de jugeote car son groupe finit par se mettre en branle pour les soutenir. D'ailleurs, deux Vipères armées de lames rappliquèrent et contournèrent le champ de tir pour perforer le groupe d'assaillants.

Sur ces entrefaites là, trois Dragons et deux Jaguars se présentèrent finalement pour leur prêter main forte. Le nombre de Membres était encore faible, mais au moins leur force de frappe à distance augmentait sensiblement. Deux des nouveaux venus partirent dans le sillage des Vipères, éliminant à coups de lames les Libres qui cherchaient à se détacher du groupe.

_________________
« I'm good, but not an angel. I do sin, but I'm not the devil. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

COYOTESLIBRE


Messages : 2608
Crédits : tumblr (avatar), young wolf (signature) tumblr (gifs)
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : dix-neuf ans.
TÂCHE : Aucune

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Jeu 1 Mai 2014 - 13:46

Dave était stupide...Et c'était comme s'il s'appliquait à le démontrer, minute après minute. C'en était à un point où Rian se demandait comment il avait réussi à survivre jusqu'ici. Le mystère s'épaississait d'autant plus quand elle observait la bande qui l'accompagnait. Il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre. Il était évident qu'ils n'étaient pour rien dans cette attaque contre les entrepôts. Le tout avait été soigneusement pensé, ce qu'ils étaient incapable de faire. Cela ressemblait plus à un rassemblement. Des nouveaux Libres rappliquaient de tous les côtés, faisant gronder la foule. La jeune femme en reconnaissait certains pour les avoir déjà croisés. De la colère, de l'énergie, de la force s'émanaient de l'attroupement. Cela avait quelque chose d'effrayant mais de terriblement d'exaltant. Il y avait de l'électricité dans l'air et Rian s'épanouissait le plus dans le chaos. C'était un constat. L'agitation lui avait toujours été bénéfique. Parce qu'elle était particulièrement rapide et discrète, il était toujours malaisé de la trouver dans la confusion. Elle se fondait dans le décor, elle suivait les courbes de la foule, elle changeait de forme pour devenir le chaos et elle s'épanouissait pour disparaître comme elle était arrivée. Klaus devait le sentir. Il la fixait intensément comme s'il se rendait compte que cet amas de personne lui facilitait la tâche et faisait grimper l'adrénaline dans le corps de la Libre mais elle se contentait de soutenir son regard, une lueur de défis au fond des yeux. S'il voulait la doubler, il pouvait toujours courir. Elle avait beau ne pas être à cent pour cent de ses capacités, elle était encore prête à parier qu'elle se fonderait bien plus facilement que lui dans la cohue. Cohue qui n'allait qu'en s'accroissant...bientôt la grogne fut si forte qu'il lui était difficile de comprendre les mots qu'échangeait le petit groupe devant elle. Et puis l'inévitable arriva, la pression se relâcha d'un coup et la foule fondit vers les entrepôts, c'était le moment d'agir. Serrant sa dague, Rian s'évanouit dans la foule, faussant la compagnie de Klaus et contournant les entrepôts rapidement et discrètement. D'un coup d’œil, elle crut reconnaître un visage. Un Aigle...celui qui était là, dans cette ruelle. Sans même lui accorder un regard, elle continua à s'engouffrer profitant de l'agitation pour avancer.

De leur côté, Dave et sa troupe semblaient dépassés par l'ampleur des événements. Mais celui qui semblait être le chef refusait de donner cette impression et donc, il n'avait de cesse de hurler des slogans sans queue ni tête. Comme il était persuadé d'être invincible, il n'avait aucune arme et aucun moyen de protection. La bêtise rendait brave ne le disait-on pas ? Comment un idiot pouvait-il discerner le danger ? La mèche au vent, il s'avança d'avantage vers la troupe de vipère. Certain de son charme, il se planta devant celle qui lui avait adressé la parole.

Rendez-vous, je suis sûr que je peux les convaincre de ne pas toucher à des beautés comme vous ! Vous serez heureuses avec moi !

Ce type avait vraiment de l'espoir...mais personne ne l'écouterait, les Libres ne se faisaient que plus pressent encore...Leur seule faiblesse résidant dans leur désorganisation. Organisation que les membres des clans présents semblaient maîtriser peu à peu, mettant de côtés leurs aprioris respectifs.

_________________


It must be madness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Lun 5 Mai 2014 - 16:07

Stew roulait à vive allure depuis presque une demi-heure. La route semblait longue, d'autant que Sophia était venue... Elan ne connaissait pas très bien la jeune femme, mais son comportement d'allumeuse l'agaçait. Il n'avait jamais eu de respect pour les filles qui agissaient de la sorte. Durant tout le trajet, il s'était retenu pour ne pas lui demander de se taire, ou pour lui claquer le bec, tout simplement. Il plaignait Adrian, et se demandait comment il faisait pour supporter un boulet pareil.

Le pire, c'était que sa présence ne servirait strictement à rien. Cette fille savait à peine tirer et manquait totalement de discrétion. C'était à se demander comment Virgo avait pu la laisser venir avec eux. Et Elan ne manquait pas d'afficher son dédain à l'égard de la jeune fille qu'il considérait comme un poids mort, ni plus ni moins.

Lorsque les entrepôts furent proches, Elan demanda à Stew de les contourner et de s'arrêter en hauteur. D'en haut, l'observation serait bien plus aisée, et ils pourraient vite se faire une idée de la situation. Stew s'arrêta donc au sommet d'une petite colline. Elan, sans attendre ses coéquipiers, mit pied à terre et se fondit dans les rochers. Il trouva un promontoire non loin. L'obscurité l'empêchait d'y voir clair, mais une chose était bien nette : deux groupes démesurément inégaux s'affrontaient depuis quelques minutes. Il comprit immédiatement que le plus petit groupe était composé de membres. Ils étaient mieux armés et organisés, mais aussi moins nombreux. Ils tentaient de repousser l'assaut des Libres désorganisés au possible, mais d'autant plus dangereux.

Bref, la situation avait déjà dégénéré, et ce n'était pas à quatre qu'ils allaient faire la différence. Il prit ses jumelles et essaya de glaner quelques informations supplémentaires. Certains libres avaient déjà atteint les entrepôts et les membres se battaient avec vigueur, mais manquaient d'effectif. Il se dit qu'à leur place, il aurait déjà mis les voiles depuis longtemps.

Rapidement rejoint par ses trois compagnons, il se tourna vers Adrian, qu'il considérait comme le plus intelligent des trois et exposa la situation :

- Ca dégénère. Les Libres ont le dessus et les entrepôts sont pris d'assaut. Les membres ne sont pas assez nombreux. Qu'est-ce qu'on fait?


Elan avait déjà la réponse. Le plus sage était d'aller demander de l'aide aux clans, mais plutôt crever. Mieux valait abandonner les entrepôts et rentrer, du moins, c'était son avis.


Dernière édition par Elan le Dim 11 Mai 2014 - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

COYOTESLIBRE


Messages : 641
Crédits : blondie ; sid
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 22 ans
TÂCHE : La plus intéressante.
HUMEUR : Opportuniste.

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Dim 11 Mai 2014 - 0:13

Show Must Go On !
PNJ : Samael
L'air pur... Cela faisait si longtemps qu'elle ne l'avait plus respiré. Durant des mois, elle s'était terrée à des centaines de mètres sous la surface, se suffisant d'une oxygène viciée qui lui rappelait sans cesse sa condition. L'enfermement, elle l'avait connu toute sa vie, mais il y avait des choses auxquelles on ne s'habituait jamais. Malgré ses vingt-trois ans, Ashelya n'avait eu que très peu l'occasion d'appréhender les richesses du monde et elle emplissait ses poumons avec d'autant plus de bonheur. C'était la liberté qu'elle respirait. Une liberté qu'elle comptait bien s'offrir jusqu'au restant de ses jours et ce qu'importe les sacrifices qu'elle aurait à faire pour cela. Plus jamais elle ne voulait appartenir à qui que ce soit et si pour cela elle devait atteindre la plus haute marche du pouvoir, elle l'atteindrait.

Ta main.

Avec surprise, elle leva la tête vers l'homme qui se trouvait au-dessus d'elle. Comme à son habitude, il affichait un petit sourire moqueur et ne se priva pas de faire un commentaire sur son manque de réaction, ajoutant une pique trop souvent répétée à la fin de son réplique.

Ce n'est pas le moment de rêvasser, princesse.

Les yeux bleus de la blonde virèrent à l'orage et elle le fusilla du regard avant de relâcher sa prise sur l'échelon de l'échelle qu'elle grimpait pour lui tendre le bras. Elle était restée agrippée à moitié dans le vide, la tête dépassant à peine du boyau rocheux, à humer l'air sans se rendre compte que plusieurs personnes s'impatientaient derrière elle sans oser le faire remarquer. Sans difficultés vu la légèreté de la jeune femme, Samael la hissa hors du conduit et l'accueillit quelques secondes contre sa poitrine le temps qu'elle retrouve son équilibre. Le remerciant dans un souffle, Ashe s'avança un peu pour observer l'endroit dans lequel ils se trouvaient. La pièce était plutôt vaste, mais elle était encombrée par des objets en tout genre. Avec curiosité, elle continua de progresser vers la porte qui n'était obstruée que par un long drap à l'allure sale et l'écarta précautionneusement pour jeter un œil à côté.

En voilà une petite bien pâlotte.

La voix l'avait surprise. Dans un sursaut, elle recula et heurta Samael qui s'était approché sans qu'elle ne s'en rende compte et eut donc un nouveau mouvement de choc. Seulement, l'homme en avait décidé autrement et il la retient en passant un bras autour de sa taille, glissant ses lèvres à proximité de son oreille pour lui murmurer quelques informations sur la femme qui se trouvait à côté.

C'est elle, Madame. N'oublie pas ce que Marina t'a dit sur elle.
Tu devrais savoir que je n'oublie rien.

Sa voix s'était faite un peu cassante, mais cela n'était en réalité dû qu'à sa frustration d'avoir été ainsi prise au dépourvue. En entendant les pas de la maîtresse des lieux, elle chassa rudement Mael et se recomposa un masque plus digne. Elle savait que Marina s'entendait extrêmement bien avec Madame, mais elle n'était pas la seule à avoir un passé commun avec elle. Le rideau s'écarta et d'un geste de la main, la papesse parisienne les invita à avancer au cœur même de sa boutique.

Tiens, tu ne m'es pas inconnue... Viens donc dans la lumière que je puisse te regarder.

En tâchant de déglutir le plus discrètement possible, Ashe fit un pas en avant de façon à s'approcher de la lampe à essence accrochée au mur. Elle n'aimait pas du tout la tournure que prenait les événements, mais si elle savait bien une chose, c'était qu'il ne fallait jamais contrarier Madame. Rudement, la femme se saisit de son menton et fit pivoter sa tête de façon à la scruter sous tous les angles, une lueur de reconnaissance se faisant de plus en plus claire dans ses yeux.

Tu es...
Je suis désolé, mais nous devons partir.

Samael était intervenu rapidement, saisissant le bras de la blonde pour l'emmener à l'extérieur, loin des serres et du regard acérés de la marchande. Même s'il ne savait pas exactement où ces deux là s'étaient connues, il avait bien senti le trouble d'Ashelya et ne l'avait pas supporté. De plus, ils avaient réellement à faire cette nuit et arriver après la bataille ne leur apporteraient strictement rien. Surtout que remonter à la surface était un voyage bien trop périlleux pour s'amuser à mener une expédition nocturne pour des clous. Après de longues minutes de marche rapide, le blond ralentit un peu l'allure et lâcha le bras la jeune femme.

Je ne veux rien savoir.

En s'assurant qu'elle le verrait bien, il esquissa un clin d’œil auquel elle répondit par un frêle sourire. Tout ça la remuait bien plus qu'elle ne l'aurait imaginé et elle n'aimait pas ce sentiment étrange qu'elle sentait poindre dans son ventre. Était-ce de la peur ? Chassant cette pensée, elle continua sa route au côté de Samael, tentant de se focaliser sur son objectif alors qu'une belle troupe les suivait le plus silencieusement possible. Oui, c'était bien la seule chose qui comptait réellement. Son premier pas vers la liberté.

Lorsque l'horizon se dégagea enfin, les hauts bâtiments se faisant moins présents, les lueurs des flammes furent visibles au loin. D'après ses connaissances, Ashelya estima qu'il devait s'agir du territoire des Jaguars du Sud. Fascinée par le feu qui dévorait tout sur son passage, elle laissa un sourire plus convaincu fleurir ses lèvres. Les flammes de la renaissance... Cette nuit serait décidément sa nuit. En arrivant à proximité de la zone industrielle assaillie par un vacarme assourdissant de cri et de détonations de balles, elle s'arrêta et fit face au groupe.

Partagez-vous le terrain comme nous l'avons définis avant de partir. Pas d'actes inconsidérés et surtout ne vous en prenez pas aux Membres. Nous sommes là car il est dans notre intérêt de défendre les entrepôts.

Quelques réponses fusèrent de la foule et elle se sépara calmement, des petits groupes se formant pour partir dans différentes directions. Lorsque tout le monde se fut dissipé, Samael resta un moment au côté de la blonde, la lance qu'il avait emporté plantée dans le sol.

Essayes de ne pas être trop...féroce. Si les clans te jugent trop violents, ils n'hésiteront pas à t'éliminer.
T'inquiète, je gère.

Et après ça, il s'étonnait qu'Ashe s'inquiétait... Poussant un soupire, elle lui indiqua d'un regard de partir ce qu'il fit, la main fermement fermée sur sa lance qu'il était prêt à enfoncer dans le ventre d'un ennemi. Avec discrétion, le reste du groupe s'était déployé et, sans crier gare, ils se mirent à jeter des projectiles bien étranges sur les Libres qui tentaient de chaparder les réserves des clans. De la mousse gorgée d'eau et des sortes de longues et gluantes feuilles ? Une chose était sûre, cela avait de quoi déconcerter. Et puis, il fallait bien avouer que cette plante spongieuse gorgée du précieux liquide pouvait en intéresser plus d'un. L'or bleu valait bien plus qu'un stupide combat n'est-ce pas ?

_________________
Cause I’m coming at you like a dark horse

“Make me your one and only but don’t make me your enemy. Are you ready for a perfect storm ? ‘Cause I’m capable of anything and everything. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JAGUARS DU SUDANCIEN


Messages : 461
Crédits : psychotic bitch (ava) ; sid (signa)
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
TÂCHE : S'occupe des enfants dès qu'il a le temps.

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Ven 16 Mai 2014 - 4:17


Dégâts collatéraux

La présence de Sophia sur tes genoux est bien malvenue. Elle t'aguiche sans scrupules, ses bras crochetant toujours ta nuque alors que tu tentes de poser tes mains partout sauf sur elle. Vu la taille du véhicule, cela n'a rien de facile et elle le sait. Ce petit jeu dure depuis quelques temps déjà. Tu as beau ne pas vouloir tomber dans ses filets, la jeune femme est douée et toi, tu n'es qu'un homme. Ce n'est pas comme si tu avais quelqu'un dans ta vie en plus. Tu es libre comme l'air depuis trop longtemps. Libre... Si tu es honnête avec toi même, tu sais parfaitement que ce n'est pas le cas. Tu es libre de corps mais ton cœur est toujours enchaîné à quelqu'un. C'est pour ça que tu résistes encore, surtout maintenant que tu es de retour à Paris. Cela te frustre de penser encore à elle bien sûr mais comment pourrait-il en être autrement ?

A l'heure actuelle, la situation t'offre une belle porte de sortie. Après un trajet dans l'obscurité des ruines, le buggy s'arrête finalement. Elan se dirige vivement vers l'endroit qu'il juge le plus pratique pour en apprendre plus mais tu ne peux pas être aussi vivace. Sophia n'est pas encore descendue de tes genoux. Elle te coule un regard que tu vois briller dans le noir même si tu ne parviens pas à le décoder.
ADRIAN -  Descends s'il te plaît.
SOPHIA -  Je suis vraiment obligée ? Tu es si confortable...
Tu grommelles un peu. C'est la première fois que tu côtoies une femme comme elle et elle t'apparaît comme plus fatigante que les autres. Au moins avec ton ex, les choses avaient le mérite d'être claires.
ADRIAN -  Cesses de jouer bon sang !
Si ta voix est restée basse, l'agressivité y est audible. Il est rare que tu t'emportes et cela suffit à Sophia pour obéir. Souplement, elle s'extraie du véhicule et te laisse enfin te lever. Elle se tient un peu à distance comme si elle craignait de te voir lever la main sur elle. Cette constations fait immédiatement redescendre ta colère. Tu ne supportes pas que l'on te considère de la sorte.
ADRIAN -  Désolé. Mais il faut que tu comprennes que la situation n'a rien d'un jeu. Le danger est tout autour de nous.
Elle hoche la tête, penaude. Espérant que le malaise passe vite, tu rejoins Elan et Stew. Le plus jeune s'adresse d'ailleurs directement à toi.
ELAN - Ca dégénère. Les Libres ont le dessus et les entrepôts sont pris d'assaut. Les membres ne sont pas assez nombreux. Qu'est-ce qu'on fait?
Le combat engagé est inégal et tu ne sais pas si votre aide sera réellement d'une quelconque utilité. A cette distance, il est difficile en plus de savoir comment les clans s'organisent. Tu espères que les Membres auront au moins l'intelligence de coopérer pour survivre.
ADRIAN -  Je ne pense pas que nous puissions faire quoi que ce soit.
Tu n'aimes vraiment pas ça mais tu dois bien te rendre à l'évidence que les entrepôts sont une cause perdue. Avec les combattants de la Troupe vous auriez pu peser dans la balance mais la difficulté est là : vous êtes seuls.

Et là, la providence intervient. Des silhouettes se dessinent dans l'obscurité. Elles sont nombreuses et semblent entourer les combattants.
ADRIAN -  Alliés ou ennemis ?
Impossible de répondre à cette distance.
ADRIAN -  On pourrait peut-être s'approcher un peu ?
Pas besoin de trop vous impliquez, il suffit d'avancer discrètement pour cela.

_________________

Tu me dis que c'est un piège, un jeu pour les perdants. Que le bateau est en liège et l'armure en fer blanc. Que plus rien ne te protège ou alors pas longtemps. Que c'est comme un sortilège d'être seul à présent. Je peux seulement te dire qu'il m'a fallu la peur pour être rassuré. Que j'ai connu la douleur avant d'être consolé. Qu'il m'a fallu les pleurs pour ne plus rien cacher. Que j'ai connu la rancœur bien avant d'être apaisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

VIPERES DE L'OUESTARMURIERE


Messages : 1413
Crédits : tag ; grumpy sid
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
TÂCHE : Armurière
BINÔME : Sasha

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Mer 21 Mai 2014 - 22:16

L'humeur de Ambre n'allait pas en s'améliorant. Avec une énergie furieuse, elle enchaînait les coups de feu, sa tension musculaire ne retombant légèrement que lorsqu'il lui fallait recharger. Sous les regards paniqués de Cerise, elle gaspillait ses balles sans même s'en rendre compte. En cet instant, il fallait croire qu'elle avait perdu une part de lucidité et s'imaginait dégommer cible après cible sans essuyer d'échecs. Pourtant, son taux de réussite ne décollait pas bien haut aujourd'hui et les Libres s'approchaient toujours plus. Cette constatation ne plairait sûrement pas à la Vipère, mais les Aigles se montraient nettement plus efficaces aujourd'hui. En plus, ils avaient été rejoints par d'autres surveillants et bénéficiaient d'un appui bienvenue. A côté de ça, le duo de l'Ouest commençait à se faire grignoter et les solutions de replis s'épuisaient au fil des secondes. Il fallait faire quelque chose. C'est à cet instant que l'un des Libres - il paraissait bien moins excité que les autres et se positionnait visiblement en chef - interpella Ambre. Instinctivement, elle tourna le canon de son arme vers lui, le doigt sur la gâchette, prête à faire feu. L'homme en question n'avait rien d'un leader. C'était un gringalet au sourire idiot et à la mèche pendante. Directement, la jeune fille songea que sa coiffure devait être drôlement chiante à force. Quelle idée aussi de faire tomber ses cheveux sciemment devant ses yeux dans un monde où la moindre inattention pouvait avoir de graves conséquences ? Déjà que Ambre n'avait pas aimé sa façon de s'adresser à elle, mais alors là, il était carrément fiché comme abruti chronique.

Comme si on allait lécher les bottes d'un mec !

Avec un plaisir vicieux, elle lui tira dans la cuisse et l'écouta couiner comme un cochon. Si l'innocente Cerise n'était pas traumatisée cette fois, c'était à se demander ce qu'il lui faudrait.

Pendant ce temps là, Raym et sa coéquipière au prénom toujours aussi obscur bataillaient furieusement. Ce coup-ci, la jeune femme n'avait guère l'occasion d'utiliser sa tactique habituelle et fonçait dans le tas, distribuant des coups de lame et faisant couler le sang. Elle prenait quand même garde de parer à l'aide de son bouclier, mais généralement les Libres attaquaient à mains nues ou à l'aide d'armes plus brutales que précises. Il n'empêchait qu'ils étaient nombreux et qu'il était facile de se faire envelopper par une poche d'ennemis. Par chance, deux autres Membres vinrent assurer leurs arrières. Raym ne savait pas du tout d'où ils venaient, mais elle s'en fichait bien à vrai dire. Elle ne se sentait pas vraiment concernée par les rivalités avec les autres clans et accueillait donc l'aide sans broncher. C'est donc avec un Jaguar comme compagnon qu'elle se lança dans le nettoyage, guillerette comme jamais elle ne l'avait été. Cette attaque avait quand même du bon, fallait pas croire.

Son bonheur fut de courte durée, un truc gluant lui atterrissant sur la tête. Avec surprise, elle avait d'abord cherché le potentiel ennemi, mais son esprit s'était vite concentré sur la chose qui lui dégringolait sur le visage. C'était verdâtre, c'était humide, c'était...une algue ? Durant quelques secondes, elle bloqua sur ce détail, incapable de faire le rapport entre l'étrange projectile et le combat. Il fallait croire qu'il y avait quelqu'un dans cette ville qui avait vraiment un soucis...

_________________
❝ who are you ? ❞

So you're feeling tied up to a sense of control and make decisions that you think are your own. You are a stranger here, why have you come? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you. Now you're moving on and you say you're alone, suspicious that this string is moving your bones. We are the fire, we see how they run, lift me higher, let me look at the sun and once I hear them clearly, say. Who are you really ? And where are you going ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Sam 24 Mai 2014 - 8:10

Décidément, les événements devenaient de plus en plus intéressants. Un troisième groupe de combattants avait surgi et encerclait les membres ainsi que les Libres. Ils étaient très nombreux... si bien qu'Elan estima qu'ils pouvaient facilement renverser la situation. Il observa alors le comportement des nouveaux arrivants avec attention.

Il était évident que ces étrangers visaient les Libres. Apparemment les membres ne les intéressaient pas, ou du moins, ils ne comptaient pas les agresser. C'était un fait. Juste après leur irruption, d'étranges projectiles sous forme de masses sombres et gluantes pullulèrent sur le champ de bataille. L'adolescent ne parvint pas à distinguer de quoi il s'agissait... En tout cas, si cette surprise avait pour objectif de perturber le combat, c'était plutôt réussi. D'ailleurs les affrontements s'étaient brièvement interrompus, le temps pour les Libres et les membres de réaliser ce qui leur arrivait.

Elan se tourna vers Adrian.
- Amis, je dirais... Mais je n'ai aucune idée de qui ils sont... Ni de ce qu'ils font là.

Il tourna le regard vers ces étranges fantassins. La proposition d'Adrian lui semblait dangereuse. Il n'appréciait pas le fait de s'approcher du combat pour glaner des informations. Mais tout de même, Elan devait bien avouer que cet étrange rebondissement avait titillé sa curiosité. Et il s'imaginait mal rentrer au campement sans pouvoir expliquer à Virgo ce qu'il s'était passé lors du combat...

- Très bien, mais restons prudents. Il fixa Sophia en prononçant ces mots car il pensait que la jeune femme pourrait faire preuve d'immaturité ou d'indiscrétion. J'ai observé que ces hommes venaient de ce côté, dit-il en pointant l'ouest. On peut peut-être y aller pour voir s'ils ont des renforts ou une arrière-garde.

Le groupe se dirigea donc dans la direction indiquée et ce qu'ils y découvrirent ne manquait pas d'intérêt. Assez éloignée de la bataille pour ne pas y être mêlée, mais assez proche tout de même pour suivre les événements, une jeune femme aux cheveux pâles comme la Lune observait l'attaque. Était-ce elle qui dirigeait les troupes ? Peu importe, elle portait dans le regard l'assurance et la détermination d'un chef. L'inconnue n'était pas seule, d'autres personnes l'entouraient. Ils restèrent à couvert, en attendant la suite des événements.

- As-tu déjà vu un groupe comme ça quelque part ?

Il savait qu'Adrian était aussi surpris que lui. Mais l'adolescent voulait recueillir son sentiment, partager ce moment parce que quelque chose lui disait intérieurement que cet instant était important pour leur avenir à tous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JAGUARS DU SUDANCIEN


Messages : 461
Crédits : psychotic bitch (ava) ; sid (signa)
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
TÂCHE : S'occupe des enfants dès qu'il a le temps.

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Dim 1 Juin 2014 - 2:31


Dégâts collatéraux

ELAN - Amis, je dirais... Mais je n'ai aucune idée de qui ils sont... Ni de ce qu'ils font là.
Pour le moment, les nouveaux agissent peut-être en amis mais rien n'assure que cela va durer.
ELAN - Très bien, mais restons prudents.
Tu es satisfait d'entendre qu'Elan accepte de se mouiller un peu en cette occasion mais Sophia apprécie moins le regard qu'il lui est adressé. Ses yeux sont incendiaires alors qu'elle scrute l'adolescent, prête à répliquer à l'aide d'une remarque sûrement cinglante mais tu l'arrêtes d'une main apaisante posée sur son épaule. Ce n'est vraiment pas le moment de se diviser.
ELAN - J'ai observé que ces hommes venaient de ce côté. On peut peut-être y aller pour voir s'ils ont des renforts ou une arrière-garde.
Elan et son prodigieux sens de l'observation ont encore frappés. D'un hochement de tête, tu signes ton accord et lui emboîte le pas, Stew et Sophia marchant dans ton ombre. En vous éloignant du champ de bataille, vous faites une découverte étrange. Enfin, il n'est pas étrange en soi de voir des personnes observer un combat mais il y a dans l'air un fort parfum de mystère qui t'intrigue.
ELAN - As-tu déjà vu un groupe comme ça quelque part ?
Tu secoues la tête de façon négative, incapable de détacher tes yeux de la jeune femme. Une forte aura flotte autour d'elle et tu te persuades qu'elle doit occuper une haute place dans ce groupe. Il suffit de voir la façon dont les autres se comportent avec elle et comment elle occupe l'espace pour comprendre.
ADRIAN - Je suis perdu. Le groupe ne semble pas fonctionner comme un clan, un Chef qui reste en arrière pendant que ses troupes font le travail, c'est du jamais vu. Et pourtant, ils n'ont pas la désorganisation des Libres. Ils semblent un peu comme nous mais c'est comme s'ils se plaçaient sous l'autorité d'un véritable Chef.
Cette situation est bien trop intrigante, tu veux en savoir plus.
ADRIAN - J'ai la suicidaire envie de l'accoster.
Sophia ronchonne un peu à côté de toi mais tu sens à peine sa présence. Tu es comme hypnotisé par cette femme à la chevelure de clair de lune.

_________________

Tu me dis que c'est un piège, un jeu pour les perdants. Que le bateau est en liège et l'armure en fer blanc. Que plus rien ne te protège ou alors pas longtemps. Que c'est comme un sortilège d'être seul à présent. Je peux seulement te dire qu'il m'a fallu la peur pour être rassuré. Que j'ai connu la douleur avant d'être consolé. Qu'il m'a fallu les pleurs pour ne plus rien cacher. Que j'ai connu la rancœur bien avant d'être apaisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

AIGLES DE L'EST ㄨ ESPION


Messages : 1048
Crédits : shiya ; grumpy sid
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans
TÂCHE : Sentinelle

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Dim 1 Juin 2014 - 17:37

Alors qu'il allait tirer une nouvelle salve de balles, Basile perçut avec angoisse un tremblement dans ses membres. La veille, il avait eu l'occasion d'étancher un peu sa faim et sa soif, mais les symptômes de sa dénutrition se faisaient à nouveau ressentir. Pourquoi ce genre de choses se produisait-elle toujours aux pires moments ?! Un peu paniqué, il se servit de sa deuxième main pour assurer ses tirs, mais ses coups perdirent de leur précision mortelle. Et les ennuis ne faisaient que commencer. Alors qu'il se rabattait à couvert pour recharger, il prit deux fois plus de temps que d'habitude pour introduire les projectiles dans le chargeur, en laissant même tomber certains au sol. Lorsqu'il s'accroupit pour les ramasser, ce fut le coup de grâce. Un changement aussi brutal de position lui avait fait tourner la tête et il dut plaquer une main dans la poussière pour éviter de se planter pitoyablement. Le souffle haletant, des points noirs dansant devant ses yeux, il fut bien obligé de s'octroyer une pause en s'adossant à son abri. Doucement, il fallait qu'il calme les battements de son cœur et tout irait bien. Mais ses espérances étaient vaines et il se sentait de plus en plus attirer par l'inconscience.

Hé mec, tout va bien ?

C'était le jeune Dragon qui venait de s'exprimer, mais il fut incapable de lui fournir une réponse. Sa tête partit lentement sur le côté, puis il n'y eut plus rien. Juste le trou noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

COYOTESLIBRE


Messages : 2608
Crédits : tumblr (avatar), young wolf (signature) tumblr (gifs)
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : dix-neuf ans.
TÂCHE : Aucune

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Mar 3 Juin 2014 - 0:21

Rian n'avait jamais fait comme les autres. C'était comme un mot d'ordre, une philosophie de vie et ce, depuis son plus jeune âge. Les gens allaient à gauche, il fallait qu'elle aille à droite. Les gens étaient fatigués, c'était le moment où elle était pleine d'énergie. On lui disait de se taire, il fallait qu'elle parle durant des heures. Rian, c'était la contradiction, pour toujours et à jamais. Et jusqu'à présent, on pouvait dire que ça lui réussissait plutôt bien, cet instinct rebelle l'avait guidée tout au long de sa vie. Et aujourd'hui, elle avait dix-neuf ans. Encore jeune même dans un monde pareil mais elle avait survécu, seule. Elle était une Libre et elle n'avait pas été raflée une seule fois...parce qu'elle avait toujours été à contre courant. Elle s'échappait dans la nuit et elle apprenait la journée d'après que son groupe avait été raflé. Sa chance, on pouvait dire qu'elle la provoquait en quelques sortes. Ainsi, alors que tous les Libres fonçaient directement vers les entrepôts, Rian préférait se fondre dans la nuit et contourner le champs de bataille. La petite ombre filante, c'était elle. Elle était en bon chemin pour atteindre son but quand quelque chose de visqueux lui tomba sur le haut du crâne. Elle s'arrêta dans sa course, dérapant un peu sur le sol. Avec dégoût, elle attrapa l'étrange matière qui s'était logée dans ses cheveux. Elle n'avait jamais rien vu de pareil, et l'obscurité ne l'aidait pas à discerner ce que ce truc pouvait être.

Oh..non, non, non, Rian, ça ne faisait pas partie du plan !

Et elle se souvint qu'elle n'avait pas de plans. Du bout des doigts, elle l'approcha de son nez...peut-être que c'était mangeable après tout. L'odeur finit de la dissuader, si elle voulait manger cette chose, elle devait la cuire d'abord. Cela ne l'empêcha pas d'aller cueillir les gouttes d'eau qui coulèrent dans sa bouche entrouverte. Elle y alla doucement d'abord, pour ne pas risquer un empoisonnement. Elle estima que cinq secondes étaient suffisantes pour juger de la qualité du breuvage (elle ne pouvait non plus rester plantée en plein milieu d'un champs de bataille) et finit de vider l'éponge de son liquide. Et elle reprit sa course, jetant sans cesse des petits coups d’œil en arrière...et BAM, elle heurta un homme de plein fouet et chuta à terre. Pourtant, cette fois, elle ne perdit pas de temps pour se relever, elle ne pouvait pas risquer de se faire à nouveau attraper par les Aigles.

Toi non plus, tu ne faisais pas partie du plan, lâcha-t-elle à l'homme avant de remarquer qu'il n'était pas seul. Il était accompagné de trois autres personnes dont une femme.

Elle avait intérêt à se méfier...il semblait aussi avoir une voiture. Peut-être que, comme elle, ils attendaient que les autres fassent le sale boulot pour ensuite les leur dérober...


Du côté de Dave, il ne fit même pas attention à la pluie d'algue, trop occupé qu'il était à gémir de douleur suite à la balle que la vipère lui avait tiré droit dans la jambe.
Pourquoi tu m'as tiré dessus. Je suis tombé amoureux de toi dès le premier regard et je sais que c'est réciproque, je voulais juste te donner une chance et te protéger.

Il pleurnichait à terre alors que ses fidèles l'avaient abandonnés, trop fascinés parce qui leur tombait sur la tête. Le reste des Libres aussi semblaient interloqués par cette surprise et nombreux furent ceux qui se laissèrent distraire par ce qui avait tout l'air d'être une diversion.

_________________


It must be madness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Sam 14 Juin 2014 - 14:38

L'analyse d'Adrian était intéressante. Ce groupe fonctionnait en effet différemment. Elan ne l'avait pas remarqué. Il trouvait ce fonctionnement assez judicieux. Le chef, à l'écart du combat, pouvait observer la bataille et réagir en fonction. De plus, les Troupes de cette femme agissaient clairement avec une stratégie en tête. Ils étaient organisés et semblaient suivre un objectif. Elan ne regrettait pas d'avoir fait le déplacement, il sentait que ce qui était en train de se passer allait bouleverser la hiérarchie dans les clans. Mais il fallait garder les pieds sur terre, et ne pas se laisser tenter par la curiosité.

Justement Adrian, lui, voulait que le groupe se rendre à la rencontre de la jeune femme. L'adolescent trouvait cela stupide. Ce serait prendre un risque inutile. Après tout, ils ne connaissaient pas vraiment les intentions de ce groupe. Qui sait comment les gardes réagiraient en les voyant débouler des buissons? Non, ils devaient rester à couvert et attendre. C'était plus sûr.

Non. Ne fais pas ça. On ne sait ...
Mais Elan n'eut pas le temps d'achever sa phrase. Quelque chose heurta Adrian de plein fouet, ou plutôt, quelqu'un. La surprise, ainsi que la violence du choc provoquèrent énormément de bruits. Un peu trop aux yeux d'Elan qui dégaina sa dague sans attendre et la pointa sur l'étrangère. Une Libre? Ou une déserteuse? Quoi qu'il en soit, il ne connaissait pas ses intentions et comptait bien l'éloigner du groupe le plus vite possible. Menaçant, il murmura à l'inconnue:

Tais-toi, bon sang!
Il ne tourna pas la tête vers le groupe de gardes, mais sentait que quelqu'un approchait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

COYOTESLIBRE


Messages : 641
Crédits : blondie ; sid
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 22 ans
TÂCHE : La plus intéressante.
HUMEUR : Opportuniste.

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Ven 20 Juin 2014 - 19:32

Samael massacrait consciencieusement chaque ennemi se présentant sur son passage. Sa lance ne quittait la chaleur réconfortante du corps d'un homme que pour s'enfoncer dans celui d'un autre, ces flirts incessants augmentant tranquillement la liste de ses victimes. Comme à son habitude, il ne semait derrière lui que la mort. Dans son sillage, il devait bien y avoir quelques cadavres de Membres, mais, pour sa défense, faire la différence entre les clans et les Libres n'étaient pas facile dans la nuit. Et même en plein jour, la distinction n'aurait vraiment pas été aisée. Ça, il se garderait pourtant bien d'en parler à Ashelya même s'il appréciait tout particulièrement la façon dont elle le fusillait sur place de son regard d'orage. Alors qu'il reprenait son souffle, tranquillement appuyé sur sa lance qu'accueillait encore le ventre d'un Libre mourant, il constata qu'une silhouette s'était détachée de la masse et filait comme une flèche vers l'endroit où se trouvait les personnes restées en retrait.

- Ça sent pas bon, manquerait plus qu'on me l'abime.

D'un geste assuré, il récupéra son arme et se lança à la suite de l'ombre en espérant qu'il n'arriverait pas trop tard. Dans le pire des cas, il pourrait toujours la transpercer à distance pour éviter le pire, mais il était moins sûr de lui lorsqu'il s'agissait de lancer. Durant quelques secondes, il perdit sa cible de vue alors qu'elle prenait de la hauteur, mais il la retrouva vite. Manque de bol, elle était désormais en compagnie de quatre autres personnes qui, au vu de leur position, cherchaient à ne pas se faire remarquer par ses compagnons. Raffermissant sa prise sur sa lance, il la brandit en s'approchant du groupe. Il ne cherchait pas à se faire discret, bien au contraire, et il croisa durant quelques instants le regard d'Ashelya qui s'était approchée pour observer les nouveaux venus.

- Je les tue tout de suite ou je les amoche un peu avant ?

La questions s'adressait à la blonde qui afficha un sourire tranquille.

- Laissons-les d'abord s'exprimer. Vous appartenez à la Troupe de Virgo n'est-ce pas ?
- C'est sensé nous faire quelque chose ?
- Théoriquement non.

Dans les faits, le bandeau que le quatuor portait n'était qu'une protection envers les clans, les autres habitants des ruines se fichaient bien de cette pseudo-neutralité. C'était naturellement pareil dans le cas d'Ashelya, mais elle n'avait pour le moment aucune raison de les vouloir morts. Les garder vivants ne l’intéressait par contre pas plus, mais si un combat inutile pouvait être évité c'était loin d'être une mauvaise chose.

_________________
Cause I’m coming at you like a dark horse

“Make me your one and only but don’t make me your enemy. Are you ready for a perfect storm ? ‘Cause I’m capable of anything and everything. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JAGUARS DU SUDANCIEN


Messages : 461
Crédits : psychotic bitch (ava) ; sid (signa)
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
TÂCHE : S'occupe des enfants dès qu'il a le temps.

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Mar 24 Juin 2014 - 3:37

Tu sais parfaitement que ton envie est stupide mais il y a quelque chose chez cette fille qui t'intrigue. Malgré les apparences, ce n'est pas sa beauté qui t'attire, même si tu dois avouer qu'elle est extrêmement belle. Cette fascination découle plutôt de sa prestance et du charme magnétique qui se dégage d'elle. Malgré cet étrange sentiment qui te pousse à vouloir te lever pour marcher vers elle, tu restes immobile. Ta raison te dicte que c'est une très mauvaise idée à l'instar d'Elan, la voix de la prudence. Si ton oreille se tend pour l'écouter, tu ne captes pas la fin de sa phrase. Quelque chose t'est brutalement rentré dedans et il s'en est fallu de peu pour que tu ne te retrouves au sol. Le choc a été dur et ton bras te fait un peu souffrir.
RIAN - Toi non plus, tu ne faisais pas partie du plan.
De quel plan parle-t-elle ? Son discours t'interpelle alors que tu sors ton épée de son fourreau. Tu es moins vif que d'habitude, le boulet de canon humain a peut-être fait plus de dégâts que tu ne le pensais. Heureusement que tes partenaires sont eux en pleine possession de leur moyen et qu'ils prennent les choses en main. De ton côté, tu détailles avec appréhension l'approche des inconnus. La blonde et ses compagnons vous ont repérés – difficile de passer à côté de l'arrivée de la nouvelle venue – et ils ne sont pas les seuls. Vous voilà pris en tenaille, c'est mauvais.
SAMAEL - Je les tue tout de suite ou je les amoche un peu avant ?
Vraiment mauvais.
ASHELYA - Laissons-les d'abord s'exprimer. Vous appartenez à la Troupe de Virgo n'est-ce pas ?
SAMAEL - C'est sensé nous faire quelque chose ?
ASHELYA - Théoriquement non.
Le dialogue qui se joue à quelques choses de surréaliste. On ne peut même pas dire que le fait qu'ils connaissent la Troupe soit rassurant car ils semblent se ficher complètement de votre neutralité. Une part de toi est un peu vexée qu'ils ne vous considèrent absolument pas comme un danger. Ils ne semblent pas particulièrement méfiants, un peu comme si vous n'étiez pas des adversaires dignes de ce nom. Par chance, ta fierté n'est pas trop développée. Tu déplies tes jambes pour te mettre debout et jettes un regard à l'homme à la lance en évaluant tes chances en cas d'attaque. Il a l'air fort, son arme sera donc projetée avant d'autant plus de vitesse mais rien ne t'informe sur ses capacités de lanceur. D'un autre côté, s'il la lance et que tu parviens à esquiver, il sera désarmé et tu pourras lui faire des dégâts sévères. Tu cesses finalement de réfléchir à une stratégie et te tournes ostensiblement vers la fille qui semble être la tête pensante du groupe. C'est elle qu'il faut convaincre si vous voulez éviter le combat.
ADRIAN – Nous appartenons bien à la Troupe et de ce fait nous ne cherchons pas les ennuis. Si nous sommes ici c'est uniquement pour ramener des informations à Virgo, vous n'avez donc aucune raison de nous considérer comme hostile.
Tu ne fais que dire la vérité mais encore faut-il que cette vérité soit convaincante pour eux.

_________________

Tu me dis que c'est un piège, un jeu pour les perdants. Que le bateau est en liège et l'armure en fer blanc. Que plus rien ne te protège ou alors pas longtemps. Que c'est comme un sortilège d'être seul à présent. Je peux seulement te dire qu'il m'a fallu la peur pour être rassuré. Que j'ai connu la douleur avant d'être consolé. Qu'il m'a fallu les pleurs pour ne plus rien cacher. Que j'ai connu la rancœur bien avant d'être apaisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Lun 30 Juin 2014 - 18:00

L'intuition de l'adolescent se confirma. Le groupe fut encerclé par la chef accompagnée de ses gardes d'un côté, et par un combattant esseulé de l'autre. Cet homme en question faisait rempart à lui tout seul, car sa carrure avait de quoi en effrayer plus d'un. Il était néanmoins isolé de son groupe, et si tout le monde l'attaquait au même moment, il serait vite désarmé. La petite troupe pourrait ainsi fuir... Il y avait peut-être un espoir de s'en tirer vivant. Mais une fois de plus, Elan avait réfléchi trop vite. La situation n'était pas aussi dramatique qu'il l'imaginait.

Le combattant faisait un peu trop d'esbroufe au goût du jeune homme qui le fusilla du regard, dédaigneux. Quelle prétention. Il se tourna ensuite vers la fille. Il ne se sentait plus du tout impressionné et soutint son regard également. Les paroles un peu dures de la jeune femme titillèrent sa fierté. Considérer la neutralité de la Troupe comme un détail était digne d'un affront à ses yeux, lui qui estimait ce groupe comme le plus légitime qui soit. Elan parvint à masquer ces sentiments et les refoula aussitôt. Ce que ces inconnus pensaient d'eux n'était pas important, non. La seule chose qui comptait à présent, c'était de s'en tirer, et de rassembler quelques informations au passage si possible.

L'adolescent écouta la réponse d'Adrian et ne put s'empêcher d'ajouter sa propre question à lui, qui lui brûlait les lèvres depuis plusieurs minutes déjà. Sans faire de cérémonie et dès que son aîné se fut tu, il ajouta en masquant sa précipitation.
Qui êtes-vous?
Il n'avait pas posé cette question de façon agressive ou blessante, c'était de la curiosité on ne peut plus authentique. Il espérait que cette simple interrogation permettrait de ramener au moins quelques informations capitales à Virgo.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

VIPERES DE L'OUESTARMURIERE


Messages : 1413
Crédits : tag ; grumpy sid
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 18 ans
TÂCHE : Armurière
BINÔME : Sasha

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Dim 6 Juil 2014 - 3:08

Même si cette pluie d'algues laissait toujours Raym aussi perplexe cela ne l'empêchait pas de profiter honteusement des effets qu'elle créait sur les ennemis. La soif poussait certains Libres à récolter les végétaux gorgés d'eau qu'ils pressaient au-dessus de leur bouche pour en extraire le précieux liquide. Il devenait donc extrêmement facile de les éliminer d'un coup de lame dans la gorge. Un petit coup et hop, on passait au suivant. Cela rendait le combat moins intéressant, mais au vu du nombre d'adversaires, la Vipère avait abandonné l'idée de râler. Elle progressait donc dans la foule, éliminant toutes les personnes qui passaient à proximité de son arme. Avec tout ça, elle en avait même oublié de compter...

Ambre de son côté restait interloquée face à la déclaration du Libre. Ce type délirait complètement et elle envisageait sérieusement le fait qu'il avait un grain de naissance. Narquoise, elle lui décocha un sourire qu'il n'augurait rien de bon.

- Comme si je pouvais m'intéresser à un puceau dans ton genre ! C'est plutôt toi que tu aurais dû protéger, c'est comme ça que ça fonctionne la survie.

Et Ambre était une professionnelle lorsqu'il s'agissait de penser à elle et de survivre. Sans plus cérémonie, elle acheva le Libre d'une balle dans le cœur. Son si fragile petit cœur qui battait soi disant d'amour pour elle.

_________________
❝ who are you ? ❞

So you're feeling tied up to a sense of control and make decisions that you think are your own. You are a stranger here, why have you come? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you. Now you're moving on and you say you're alone, suspicious that this string is moving your bones. We are the fire, we see how they run, lift me higher, let me look at the sun and once I hear them clearly, say. Who are you really ? And where are you going ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

AIGLES DE L'EST ㄨ ESPION


Messages : 1048
Crédits : shiya ; grumpy sid
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans
TÂCHE : Sentinelle

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Mer 16 Juil 2014 - 2:41

- Dégage de là, foutu lézard !
- Mais... Je voulais juste l'aider !
- En lui piquant son flingue au passage ? Drôle de façon d'aider ! C'est la propriété des Aigles alors t'es gentil, tu le reposes bien gentiment.
- Ça valait bien la peine d'être sympa. C'est bon démerde toi, j'ai autre chose à faire que de secourir un pigeon.

A moitié plongé dans l'inconscience, Basile avait plus ou moins saisi cette conversation qu'il trouvait décidément des plus étranges. Pourquoi Axel se disputait-il avec un Dragon ? Que faisait un Dragon chez les Aigles d'ailleurs ? Et puis, pourquoi Axel était à la maison ? Un coup de feu claqua non loin de lui et il reprit ses esprits dans un sursaut qui le poussa à se mettre debout, sans succès. Avachi dans la poussière, il reprenait durement conscience de la situation dans laquelle il se trouvait et chercha instinctivement son revolver des yeux.

- Du calme, t'agite pas comme ça.

Son grand-frère sembla se matérialiser soudainement à ses côtés. Dans les faits, il avait toujours été là, mais le blond avait été bien incapable de réellement se rendre compte de sa présence. C'était tellement incohérent aussi. En voyant qu'il le cherchait toujours, Axel finit par lui fourrer son arme dans les mains après avoir introduit dans la chargeur les balles tombées au sol.

- Il faut qu'on parte d'ici, tu n'es pas en état de faire quoi que ce soit.
- Non. Axel, on ne peut pas abandonner les entrepôts aux Libres. Il faut rester et les combattre !
- Pauvre abruti, tu ne comprends donc pas que tu ne seras qu'une gêne pour les autres si tu restes ?! Il faut aussi savoir fuir lorsque l'on ne peut plus rien faire, tu devrais le savoir.

Ce discours ne correspondait que très peu au Membre, Basile le regarda donc avec étonnement sans savoir quoi dire. Même si cela ne lui plaisait pas, son frère avait raison sur ce point. Les doigts d'Axel se refermèrent sur son bras et il l'entraîna avec lui alors qu'il se redressait.

- Ne me force pas à t'assommer pour t'évacuer.

Le blond savait pertinemment qu'il en était capable, mais il ne comprenait pas son acharnement. Pourquoi s'intéressait-il soudainement à lui alors qu'il le niait purement et simplement la plupart de temps ? C'est en croisant le regard d'Axel qu'il eut une illumination. Il était inquiet, tout bêtement inquiet. Malgré sa grande gueule, il se souciait de sa sécurité et ne voulait visiblement pas le laisser mourir stupidement ici car il n'était pas au mieux de sa forme. Opinant du chef, Basile lui fit comprendre qu'il était d'accord de le suivre et il se lança à sa suite sans dire un mot. Il était bien trop perturbé pour verbaliser les idées qui se bousculaient dans sa tête, le silence était donc la meilleure des solutions.

_________________
« I'm good, but not an angel. I do sin, but I'm not the devil. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

COYOTESLIBRE


Messages : 2608
Crédits : tumblr (avatar), young wolf (signature) tumblr (gifs)
UN SOURIRE POUR LA PHOTO ? :
ÂGE DU PERSONNAGE : dix-neuf ans.
TÂCHE : Aucune

MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   Ven 25 Juil 2014 - 21:08

Dave était un crétin, un crétin narcissique et certain de son charme...il était si obsédé par son petit nombril qu'il ne remarqua que tout son petit groupe avait pris la poudre d'escampette, hurlant à s'en faire exploser les poumons...Il était si certain que la Vipère qui se tenait devant lui était la femme de sa vie qu'il était prêt à tout subir, même une balle dans la jambe. Il la fixait les yeux plein d'amour mais cette dernière n'avait que faire de lui...Enfin, pour lui, elle le rejetait car elle ne se sentait pas à sa hauteur..Il n'eut même pas le temps de lui répondre qu'elle l'acheva...et il mourut stupidement, le regard de cabillaud vide fixant le ciel.


Les ordres. Elle détestait ça. Ca lui hérissait le poil. Elle savait se taire en temps normal, trouver une idée pour contourner l'injonction mais là, elle ne voulait pas. C'était qui ce type ? Pour qui se prenait-il pour lui parler ainsi ?! Rian n'était pas quelqu'un de réellement susceptible mais il lui arrivait de prendre des choses à cœur. Surtout quand ces choses la concernaient. Ainsi, elle se releva, sans dégainer sa dague parce qu'elle n'abattait jamais toutes ses cartes en même temps. Elle se contenta de faire plusieurs pas en arrière, fixant les individus rapidement, elle les détaillait du regard, notait la moindre information nécessaire...parce que oui, en situation de crise, elle pouvait se révéler très efficace. Jamais elle ne s'en serait sortie sans un minimum de talent. Et à n'en pas douter, elle allait lui en faire baver.

NAN, JE NE ME TAIS PAS, hurla-t-elle afin de faire le plus de bruit possible mais prête à décamper au plus vite.

Il ne voulait pas se faire repérer ? Tant pis pour lui ! D'ailleurs, il semblait qu'elle avait déjà trahi leur présence...Un homme, armé d'une lance, l'avait suivie. Elle leva les yeux au ciel. Encore une situation tirée par les cheveux...cette habitude commençait sérieusement à l'énerver. Et cette irritation se ressentit dans ses paroles. Elle ricana, moqueuse.

Parce que tu crois qu'on a peur de vous, mes potes et moi ?, lâcha-t-elle railleuse.

Non, elle ne faisait probablement pas le poids toute seule face à lui mais s'il comptait l'avoir, il pouvait se mettre un doigt dans l'œil. Elle avait aussi intentionnellement insinué qu'elle appartenait au groupe qui se tenait derrière elle...ce qui était faux, bien sûr. Elle venait d'ailleurs d'apprendre qu'ils appartenaient à la troupe de Virgo...encore, elle se souvenait de ce type, Godzilla...ou Jared. Son discours était en totale contradiction avec celui de l'homme qu'elle venait de percuter mais elle s'en fichait. Elle s'en fichait car son but était bien de semer la zizanie, de brouiller les pistes aussi bien celle de la troupe que celle des inconnus. Aucun d'eux ne devait savoir ce qu'elle avait en tête, d'où elle est venait et quel était son but premier. A ce jeu, elle était douée car, même s'ils parvenaient à déceler la vérité sous la tonne de mensonges, ils reviendraient à la case départ, rien. Elle s'éclipserait, comme toujours. Au fond, elle aurait pu s'enfuir, tous semblaient focalisés sur la mystérieuse blonde mais il était trop tard, elle avait déjà haussé le ton.  Elle se tourna donc promptement vers l'homme qu'elle avait percuté.

Comment ça uniquement ramener des informations ? Virgo m'a dit de ramener le plus de denrées possible !

Elle croyait tellement en son mensonge qu'elle en devenait presque crédible...en tout cas, elle espérait semer le doute et la discorde dans ce petit groupe....Et en sortir indemne, bien sûr.

_________________


It must be madness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Event 1.2 | Dégâts collatéraux   

Revenir en haut Aller en bas
 

Event 1.2 | Dégâts collatéraux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dommages Collatéraux} Luka
» [Ingram] Dommages collatéraux.
» Fugue, prémices d'ennuis collatéraux - Hôtel de Courtenvaux [rp unique]
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au-delà du réel :: HORS JEU :: Corbeille :: RP clos/abandonnés :: RP "officiels"-